BFM Business

Parler allemand en plus de l'anglais: un vrai plus pour faire carrière

La maîtrise de l'anglais est désormais souvent indispensable pour accéder à des postes à responsabilités. Mais parler une seconde langue permet de faire la différence. Encore faut-il choisir la bonne.

Dans le monde professionnel, la maîtrise de l'anglais est demandée pour accéder à de nombreux postes, et ce même, si l'on n'est pas candidat pour l'expatriation. C'est en effet la langue internationale pour les affaires, et de nombreux recruteurs se servent de ce critère pour départager les candidats. Elle est requise dans une annonce sur dix publiées sur Indeed.

Mais une autre langue est en train de faire une belle percée: il s'agit de l'allemand, qui arrive en deuxième position. Elle figure dans 0,6% des offres publiées sur le site. Dommage car peu de collégiens et lycéens se tournent vers la langue de Goethe alors que c'est un vrai atout professionnel, l'Allemagne étant un partenaire économique important en Europe.

Le chinois est peu demandé

L'espagnol est sur la 3ème marche du podium. Le chinois, alors que c'est la langue la plus parlée au monde et que la Chine est la deuxième puissance économique mondiale, n'est demandé que dans huit annonces sur 10.000 soit autant que le portugais.

Malgré tous ces exigences des recruteurs posent soucis aux Français qui sont, c'est bien connu, fâchés avec les langues étrangères. Ainsi, seule une personne sur six maîtrise deux langues, selon Indeed. Et quatre salariés sur dix avouent être incapables d'utiliser une langue autre que le français dans le cadre professionnel. Des lacunes qui leurs coûtent des opportunités: 35% des sondés avouent avoir déjà renoncé à une candidature du seul fait de leur faible niveau en langue.

-
- © -
C.C.