BFM Business

Michelin se prépare à supprimer 700 postes en France

Michelin se prépare à supprimer 700 emplois en France, dans l'usine de Joué-les-Tours.

Michelin se prépare à supprimer 700 emplois en France, dans l'usine de Joué-les-Tours. - -

Selon Le Monde, vendredi 7 juin, le géant des pneumatiques pourrait supprimer 700 postes dans l'usine de Joué-les-Tours, en Indre-et-Loire.

La rumeur se faisait insistante, elle est en passe de devenir réalité. Dans le cadre de son plan de restructuration, Michelin devrait annoncer le 12 juin prochain la suppression de 700 postes sur les 927 que compte son usine de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire), rapporte Le Monde daté de ce samedi 8 juin. 

Spécialisée dans la fabrication de pneus pour poids lourds, l'usine avait déjà été touchée par un plan social en 2009, qui avait abouti à la suppression de 340 postes.

Michelin, qui dispute régulièrement la place de numéro un mondial au japonais Bridgestone, avait prévenu qu'il devrait restructurer ses activités en Europe si le marché du pneumatique, en baisse d'environ 10% pour les voitures au premier trimestre, ne montrait pas de signes d'amélioration.

Ne pas commettre l'erreur de 1999

Le groupe français a vu son chiffre d'affaires reculer de 8,1% au premier trimestre à 4,9 milliards d'euros en raison de la faiblesse de la demande en Europe et un marché "décevant" en Amérique du Nord.

Malgré tout, son résultat opérationnel a bondi de 24,5 % en 2012, à 2,4 milliards d’euros, notamment grâce à sa montée en puissance dans les pays émergents.

Toutefois, Michelin voudra éviter l'écueil rencontré en 1999. A l'époque, le fabricant de pneus avait supprimé environ 7.500 postes, tout en annonçant des profits en hausse. Ce qui avait donné lieu à la célèbre phrase de Lionel Jospin, "l'Etat ne peut pas tout". Michelin a donc décidé d'accompagner son plan social d'un plan d'investissement en France.

>> A LIRE AUSSI - Michelin et Faurecia: une même crise pour deux situations opposées

Y. D.