BFM Business

Michel Sapin: la courbe du chômage est "à deux doigts de s'inverser"

Michel Sapin veut "accélérer tous les moteurs" pour renouer avec la création d'emploi.

Michel Sapin veut "accélérer tous les moteurs" pour renouer avec la création d'emploi. - -

Le gouvernement a annoncé hier qu'il y avait 10.200 nouveaux demandeurs d'emploi en décembre 2013. Le ministre de l'Emploi a admis, ce mardi 28 janvier, que l'objectif d'inversion de la courbe du chômage n'était pas atteint.

Plus d'objectif daté pour l'inversion de la courbe du chômage, selon Michel Sapin. Ce qui n'empêche pas le ministre de l'Emploi d'affirmer que la France est "à deux doigts" de retrouver une tendance positive, ce mardi 28 janvier.

Interviewé sur France Inter, le ministre a justifié les chiffres du chômage, parus hier. Avec 10.200 nouveaux demandeurs d'emploi sans activité en décembre 2013, leur nombre total est aujourd'hui de 3,3 millions dans l'Hexagone. Un nouveau record.

Michel Sapin a bien été forcé de reconnaître que "Nous n'avons pas atteint l'objectif. La courbe globale du chômage ne s'est pas inversée." Mais il a refusé le terme de "pari raté": selon lui, l'inversion de la courbe en 2013 était un "objectif mobilisateur".

"C'est le moment de renforcer nos politiques"

Il a également déclaré qu'il ne fallait pas "baisser les bras", mettant en avant les emplois pour les jeunes créés par le gouvernement. Selon lui, si l'Allemagne et le Royaume-Uni ont réussi à renouer avec la création d'emploi dès l'année dernière, c'est que "les chômages n'étaient pas lancés à la même vitesse" dans ces pays.

Une manière de rejeter la responsabilité sur le gouvernement précédent, alors que Jean-François Copé a demandé sa démission, lundi 27 janvier.

"C'est le moment de renforcer nos politiques, d'accélérer tous les moteurs. C'est aussi la question de la création d'emplois dans les entreprises" qui est "évidemment ce qui a manqué en 2013", a ajouté Michel Sapin.

|||sondage|||1588

J.S avec AFP