BFM Business

Medef: vers une cérémonie minimaliste pour Pierre Gattaz

Le siège du Medef, avenue Bosquet à Paris.

Le siège du Medef, avenue Bosquet à Paris. - -

Laurence Parisot, dont le mandat à la tête de l'organisation des patrons prend fin ce 3 juillet, a veillé à ce que l'élection de son successeur soit sobre. Il ne faut pas s'attendre à un évènement en grande pompe.

Pierre Gattaz va officiellement être élu président du Medef ce mercredi 3 juillet. L'élection prend la forme d'un vote de l'Assemblée générale. Un événement qui doit consacrer le patron de Radiall.

Mais on est bien loin de l'intronisation il y a huit ans de Laurence Parisot, première femme patronne des patrons, et marqueur de fin de l'ère Seillière. Aujourd'hui, la cérémonie se veut minimaliste.

Pierre Gattaz aurait bien aimé que ses proches soient à ses côtés. Mais ils devront attendre à la porte, jusqu'au discours final.

L'élection du nouveau président du Medef se fera dans les règles. Ni plus ni moins. L'Assemblée générale sera à huis clos, comme l'impose le comité statutaire.

Laurence Parisot ne fera pas de discours public

Pas question du côté de la présidente sortante de faire de cette élection un événement. Même si dans les couloirs du Medef, on se défend de vouloir minimiser la victoire de Pierre Gattaz. Le vote est une formalité technique, son déroulement se doit donc de l'être, nous fait-on comprendre.

Seuls les 561 membres votants de l'AG auront droit de présence. Laurence Parisot a seulement prévu un petit mot d'accueil, pas de grand discours d'adieux. Le futur président Pierre Gattaz prendra, lui, la parole publiquement.

La prise de fonction se fait en douceur. On nous explique que toutes les équipes ont organisé cette journée de passation de pouvoir en bonne entente. Mais on sent bien que tout n'a pas été très simple…

>> A LIRE AUSSI - notre dossier sur l'élection au Medef

Isabelle Gollentz