BFM Business

Medef: le candidat Lanxade "perturbé" par la décision du Comité statutaire

Thibault Lanxade, candidat à la présidence du Medef, sur BFM Business ce lundi 18 mars

Thibault Lanxade, candidat à la présidence du Medef, sur BFM Business ce lundi 18 mars - -

Le Comité statutaire du Medef s’est déclaré favorable à la réforme de l’organisation patronale. Mais Thibault Lanxade, candidat à la tête du Medef, a déclaré sur BFM Business ce lundi 18 mars qu’il était très peu probable que cette réforme soit validée par le Conseil exécutif.

"Je suis un peu perturbé". Thibault Lanxade, candidat à la présidence du Medef et président directeur général d’Aqoba, explique ce lundi 18 mars sur BFM Business, être surpris de la décision du Comité statutaire du Medef.

En effet, le Comité s’est prononcé en faveur d’une réforme de l’organisation patronale. Réforme demandée par Laurence Parisot afin qu’elle puisse se porter, une nouvelle fois, candidate à la tête du Medef.

"Je pensais que la question du renouvellement de Laurence Parisot ne serait pas abordée parce que je croyais qu’on ne pouvait pas changer les règles à la veille d’une élection, a-t-il déclaré au Grand Journal. Dans tous les cas, il n’y aura probablement pas de majorité suffisamment forte pour que le texte soit adapté".

Validation par le Conseil exécutif

Cette décision du Comité doit encore être validée par le Conseil exécutif du Medef. Un vote qui se déroulera le 28 mars. Ensuite, cette réforme doit encore être adoptée en Assemblée générale par une majorité des deux tiers des 560 votants. "Des grandes fédérations (IUMM, Medef territoriaux, …) se sont prononcés de façon très claire et montrent qu’il n’y aura pas la majorité des deux tiers", précise Thibault Lanxade.

Il compte même lancer un appel à Laurence Parisot "pour qu’elle soit raisonnable". Pour lui, la solution est simple : "si Laurence Parisot a un projet fort, des idées pour le Medef, elle a toute légitimité pour le proposer en tant que présidente émérite".

BFM Business.com