BFM Business

Medef: Frédéric Saint-Geours se lance dans la course à la présidence

Frédéric Saint-Geours est le dernier candidat pressenti à se déclarer

Frédéric Saint-Geours est le dernier candidat pressenti à se déclarer - -

Le président de la fédération patronale de la métallurgie l'UIMM a annoncé sa candidature, jeudi 4 avril. Il est,l'un des favoris pour briguer la fonction de président du Medef. Portrait.

Il était le dernier candidat attendu. Frédéric Saint-Geours a annoncé, jeudi 4 avril, se lancer officiellement dans la course à la présidence du Medef. Après le patron de la Fédération des travaux publics, Patrick Bernasconi, mercredi, il met à son tour fin au suspense. En théorie, l'actuel président de l'UIMM, qui a quitté le directoire de PSA le mois dernier, est l'un des candidats favoris.

Frédéric Saint-Geours n'est pas ce qu'on appelle communément un patron, mais un homme de réseau, un technocrate classé à gauche qui fréquente les hautes sphères du pouvoir depuis le début.

Le désormais candidat à la présidence du Medef a fait l'ENA, dans la même promotion que Martine Aubry c'est à dire la promotion Léon Blum.

Il enchaîne ensuite les postes dans des cabinets ministériels. Il sera notamment directeur de cabinet d'Henri Emmanuelli alors au Budget.

Vers un duel Gattaz-Saint-Geours à l'UIMM?

Tout ceci constituait sa première vie. La deuxième, il va la passer chez PSA, le groupe automobile qu'il rejoint en 1986. Il en est directeur financier, puis directeur général et directeur des marques.

Frédéric Saint-Geours a donc l'habitude de faire partie d'une équipe dirigeante. Mais, revers de la médaille, les déboires de PSA ne sont pas forcément un point fort pour sa candidature. Tout comme sa proximité avec certaines personnalités de gauche, qui en font un bon candidat pour le gouvernement mais pas forcément pour les patrons.

Et ce sont ces derniers qui seront les électeurs appelés à voter en juillet prochain, et en premier lieu ceux de sa maison, l'UIMM, la fédération la plus importante du Medef.

Le 18 avril, le Conseil de l'UIMM va, à ce titre, devoir choisir son candidat. La bataille risque de tourner au duel, entre Frédéric Saint-Geours et Pierre Gattaz, l'autre candidat issu des rangs de l'UIMM. Et même si aujourd'hui Frédéric Saint-Geours en est toujours le président, sa désignation naturelle n'est pas encore gagnée.

> A lire également:

- Présidence du Medef: les candidats, leurs programems, leurs soutiens

Isabelle Gollentz