BFM Business

Mailly: "Nous ne lâcherons rien" sur la loi Travail

Jean-Claude Mailly liste plusieurs recours juridiques possibles

Jean-Claude Mailly liste plusieurs recours juridiques possibles - Jean-Dominique Faget - AFP

Le leader de Force Ouvrière a promis, dans une interview à différents quotidiens régionaux, de continuer à lutter contre le texte au moyen d'une QPC ou de recours européens. "Ce dossier est un ratage complet", fait-il valoir.

Le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly promet de "continuer la bagarre" contre la loi travail sur le terrain juridique et prévient: "nous ne lâcherons pas", dans une interview aux journaux du groupe Ebra à paraître lundi.

"Nous ne lâcherons pas ! Nous continuerons la bagarre sur le terrain juridique, par des QPC (questions prioritaires de constitutionnalité) ou des recours juridiques européens", déclare le leader de Force ouvrière.

Un "ratage complet"

"Ce dossier est un ratage complet. Nous nous sommes trouvés face à un gouvernement hyper-rigide, qui ne connaît pas le mot 'compromis'", fustige-t-il.

Jean-Claude Mailly annonce qu'il participera le 7 septembre à un meeting commun à Nantes avec le leader de la CGT Philippe Martinez. Il "n'exclut" pas, par ailleurs, de participer à un débat de la Fête de l'Humanité avec les autres organisations syndicales.

"J'ai un principe: quand on a une position, on peut l'exprimer partout", selon lui. Pour autant, rappelle Jean-Claude Mailly, "nous conservons notre liberté. Historiquement, FO et la CGT, c'est un peu comme deux soeurs ennemies, et s'il peut y avoir ponctuellement unité d'action, il n'y a pas de recomposition syndicale en vue".

Un nouvel appel à la mobilisation, le 15 septembre, a été lancé par les syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef, UNL et Fidl pour réclamer le retrait de la loi travail promulguée le 8 août à l'issue de cinq mois de conflit social.

J.M. avec AFP