BFM Business

Les séminaires d’entreprise investissent les ports de Paris

Le port de Javel à Paris, que Yatch de Paris tente de rendre plus attractif pour les séminaires d'entreprises

Le port de Javel à Paris, que Yatch de Paris tente de rendre plus attractif pour les séminaires d'entreprises - -

Les dépenses des entreprises pour les séminaires et le tourisme d’affaires continuent de baisser. Les nouveaux usages dans ce domaine font entrevoir des opportunités pour les bateaux parisiens.

Le tourisme d'affaires est à la peine. Selon le baromètre du salon Bedouk, qui se tient à Paris Porte de Versailles les 6 et 7 février, les dépenses des entreprises en matière d'"incentive" ont baissé de 5 % en 2012. Et les usages changent. Les séminaires se déroulant désormais de plus en plus sur une seule journée, les hôtels et les centres de congrès n'ont plus la cote. Les entreprises recherchent des lieux qui sortent de l'ordinaire comme des monuments, des salles troglodytes ou encore des bateaux.

Yachts de Paris a flairé le filon, sur l'eau comme à quai. Au Port Javel, les travaux ont déjà commencé. Le patron de Yachts de Paris voudrait en faire un port à l'américaine comme sur les bords de l'Hudson à New York. Bientôt, les 250 mètres de quai seront refaits à neuf avec terrasses et restaurants.

7 millions d'investissements

D'ores et déjà, les 1000 mètres carrés de la barge Liberty sont disponibles pour les séminaires ou comités d'entreprise. Ambiance salle à manger-salon-bibliothèque cosy au rez-de-chaussée, salle de conférence de 200 places à hauteur d'eau au sous-sol, et accostage facile pour les huit Yachts de Paris.

Sur le quai, une salle de 700 places avec toit ouvrant et baies vitrées sur la Seine, ouvrira d'ici le mois de juin. La société aura dépensé 7 millions d'euros au total pour attirer les entreprises. L'activité congrès et séminaires est celle sur laquelle elle mise le plus. Elle devrait atteindre un quart des 20 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici fin 2013.

Karine Vergniol