BFM Business

Les salariés français plébiscitent les entreprises du luxe

Vuitton, une des marques emblématiques du groupe LVMH.

Vuitton, une des marques emblématiques du groupe LVMH. - Miguel Medina - AFP

Le réseau social LinkedIn a dévoilé son classement des 25 employeurs les plus courtisés en France. Les banques et les fleurons du CAC40 sont bien représentés, mais c'est surtout le luxe qui attire les salariés. LVMH, Chanel et Richemont monopolisent le podium.

LinkedIn compte 14 millions de membres en France qui, en plus d'échanger entre professionnels, se servent du réseau social pour consulter des annonces, envoyer des candidatures, réagir aux contenus publiés par les entreprises. C'est en s'appuyant sur plus d'un milliard de ces actions que LinkedIn distingue les entreprises les plus convoitées par les salariés français. Pour cette seconde édition de son top 25, le secteur du luxe maintient son attractivité.

LVMH obtient la première place du classement, une position déjà occupée l'année précédente. Bonne nouvelle, le groupe qui détient les marques Vuitton, Dior, ou encore Guerlain compte renforcer ses équipes: plus de 9.000 embauches sont prévues au cours de cette année. Les profils internationaux, créatifs et sensibles à l'excellence sont recherchés.

Chanel privilégie les esprits créatifs

Sur la deuxième marche du podium, une autre marque emblématique du luxe français, Chanel. Pour avoir ses chances de rejoindre l'enseigne, il faut être curieux et créatif. "Les qualités humaines comptent autant que les compétences techniques, à savoir empathie, ouverture d’esprit, curiosité, créativité et humilité", indique LinkedIn.

Pour clore le podium, un nouvel entrant également issu du secteur du luxe: le groupe Richemont, qui possède les marques emblématiques Cartier, Jaeger-LeCoultre, Piaget. Les ingénieurs spécialisés dans les micro-systèmes, la micro-manufacture et le micro-engineering ont toutes leurs chances d'entrer dans cette maison.

Le secteur bancaire retrouve une certaine attractivité aux yeux des Français. Cinq banques décrochent une place dans le top 25. BNP Paribas est celle qui suscite le plus de convoitises en occupant la 6ème place. L'établissement compte recruter plus de 6.000 collaborateurs cette année, en grande majorité des jeunes diplômés. Le Crédit Agricole se distingue aussi en décrochant la 8ème place, tout comme le groupe BPCE (17ème) et Société Générale (21ème).

L'économie numérique gagne des points

Le classement de LinkedIn met aussi en lumière un fort attrait des salariés français pour les grands groupes du CAC40, comme Bouygues, Total ou encore Thales. Ce dernier présente de bonnes opportunités pour les femmes: le groupe de défense cherche à féminiser ses effectifs avec pour objectif d'avoir 40% de profils féminins d'ici à 2019. L'économie numérique gagne aussi ses lettres de noblesse puisque les membres de LinkedIn sont très intéressés par Vente-privee (15ème), Critéo (19ème) ou encore Showroomprivé (22ème).

-
- © -
Coralie Cathelinais