BFM Business

Les salariés européens d'ArcelorMittal s'unissent pour protester

Les salariés européens d'ArcelorMittal vont manifester ensemble à Strasbourg, mercredi 6 février.

Les salariés européens d'ArcelorMittal vont manifester ensemble à Strasbourg, mercredi 6 février. - -

Qu'ils soient français, belges ou luxembougeois, les salariés du géant de l'acier manifesteront ensemble ce mercredi 6 février, à Strasbourg.

ArcelorMittal a publié des résultats dans le rouge ce mardi 6 février, comme attendu. De leur côté, les salariés prévoient une mobilisation à Strasbourg devant le Parlement européen. Il s'agit d'une manifestation coordonnée entre les syndicats français, belges et luxembourgeois.

C'est la stratégie industrielle du groupe dans toute l'Europe que dénoncent les métallos d'Arcelor. Le dossier est à présent sur la table des autorités européennes. Une réunion est d’ailleurs prévue à la Commission européenne la semaine prochaine.

Florange et Liège, même combat

Aujourd'hui pour les salariés d'ArcelorMittal en Europe, la mobilisation se doit d'être commune. Et si chaque site du groupe a ses particularités et ses difficultés, le fond du problème est à peu près le même : surproduction, arrêt des machines temporaire ou définitif, et menaces de fermeture de sites et de suppressions de postes.

A Liège, en Belgique, en plus des hauts-fourneaux, c'est désormais la branche transformant l'acier qui est en danger. Le gouvernement belge s'est emparé du dossier, tout comme le Français l'a fait il y a quelques semaines. Moins connu, au Luxembourg, là où est siège le du groupe, le site de Schifflange est lui aussi menacé.

France, Belgique et Luxembourg ont donc décidé de faire cause commune. Trois ministres seront ainsi reçus par le Commissaire européen à l'industrie, Antonio Tajani, dont Arnaud Montebourg pour la France. Ces derniers ont demandé à la Commission européenne d'examiner spécifiquement la stratégie d'ArcelorMittal en Europe.

Ils ont même écrit au Commissaire européen pour lui demander de convoquer Lakshmi Mittal en personne, afin qu'il explique quelles sont ses ambitions sur le sol européen.

Isabelle Gollentz & BFMbusiness.com