BFM Business

Les offres de reprise pour le pôle frais de Doux dévoilées

Pas moins de 1700 emplois sont concernés par ces offres de reprise (Photo: AFP)

Pas moins de 1700 emplois sont concernés par ces offres de reprise (Photo: AFP) - -

Ce 10 août au matin, cinq offres de reprise ont été déposées pour une partie des sites de ce pôle. Des offres partielles qui sauveraient au mieux 500 emplois sur les 1700 que compte la branche frais.

Cinq offres de reprises partielles ont été déposées ce vendredi 10 août pour reprendre le pôle rayons frais du volailler Doux. Elles émanent des groupes Duc, Duc associé à Glon Sanders, Axereal, LDC et Tallec, selon l’administrateur judiciaire chargé de la liquidation de ce pôle. Selon lui, une sixième offre pourrait encore être déposée ce matin.

Ces offres sont partielles en ce qu'elles ne concernent que cinq sites, soit la moitié des implantations du pôle frais. Il s'agit de ceux de Clémont dans le Cher, de Serent dans le Morbihan, de Laval en Mayenne, de Boyne et d'Amilly dans le Loiret. Deux sites importants du groupe en termes d'emplois, celui de Graincourt dans le Pas-de-Calais, et celui de Blancafort dans le Cher, n'ont encore aucun candidat à la reprise.

1700 emplois sont au coeur de ce dossier

1700 personnes sur les 4200 salariés du groupe sont employées dans le pôle frais. En l'état actuel, les différentes propositions prévoient de conserver entre 450 et 500 salariés, selon l'administrateur. Le ministre délégué à l'Agriculture, Guillaume Carot, a toutefois affirmé jeudi que l'Etat répondrait présent à côté d'un éventuel repreneur pour sauver un maximum d'emplois.

Le 1er août dernier, le tribunal de commerce de Quimper avait décidé de liquider le pôle frais de Doux, prolongeant sa période d'observation pour les 23 autres sociétés du groupe jusqu’au 10 septembre.

Bfmbusiness.com avec AFP