BFM Business

Les jeunes diplômés français ont la cote auprès des recruteurs du monde entier

Selon une étude publiée par la revue Time Higher Education, les jeunes diplômés français sont les plus recherchés par les recruteurs du monde entier, juste après les jeunes américains.

Des grandes écoles performantes, une sélection exigeante et des enseignants très calibrés. Voilà le constat dressé par 9000 employeurs de 22 pays différents à propos de études supérieures françaises, selon une étude publiée par la revue Time Higher Education.

Autant d’atouts qui offrent aux étudiants français un fort taux d’employabilité. Ces derniers grimpent ainsi d’une place au classement mondial des jeunes diplômés les plus recherchés par les recruteurs du monde entier, juste derrière les Etats-Unisn, en tête, mais devant l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Chine. Un bonne nouvelle dans un contexte de crise économique qui pénalise surtout les jeunes.

Des établissements prestigieux

La France tire notamment son épingle du jeu grâce à plusieurs pépites universitaires: Centrale Supélec, considérée comme la meilleure école de l’Hexagone, fait un bon de 22 places en un an, suivie par HEC (24e), et Polytechnique (30e).

La performance académique des établissements d’étude supérieure tricolores est surtout liée à la spécialisation et aux compétences numériques qui favorisent l’insertion professionnelle des diplômés français et attirent les recruteurs.

D'une manière générale, les auteurs de l'étude constatent que les liens entre les établissements et l'industrie se sont renforcés. Pour autant, la moitié des recruteurs interrogés estiment que leur entreprise devrait investir davantage dans des partenariats avec les universités afin de favoriser l’entrée des jeunes diplômés sur le marché du travail.

Thomas Schnell avec Ludivine Canard et Paul Louis