BFM Business

Les derniers gardiens de phare regagnent la terre

BFM Business

Jean-Paul Eymond et Serge Andron étaient les derniers gardiens de phare. Ils ont regagné définitivement la terre ferme.

Ce vendredi, les deux derniers gardiens de phare ont transmis la clé du phare de Cordouan à leurs successeurs. Après 35 ans d’exercice ici, ils partent à la retraite. Ils ne graviront plus quotidiennement les 301 marches qui mènent à la lanterne. Quand ils sont arrivés ici, il n’y avait même pas le téléphone. Seule une liaison radio par jour les reliait au continent. Depuis les progrès n’ont pas cessé. Les gardiens quittent le bâtiment avec un pincement au cœur.

Le Versailles de la mer

Les nouveaux gardiens ne sont plus des gardiens d’état. Ils sont issus d’un syndicat mixte. Leur rôle sera d’assurer la sécurité du bâtiment, mais surtout de le faire visiter aux touristes. Le phare de Cordouan a fêté ses 400 ans l’année dernière. Surnommé le « Versailles de la mer», il accueille chaque année plus de 23.000 visiteurs.