BFM Business

Les activités les mieux payées sont aussi les plus inégalitaires avec les femmes

C'est dans le secteur des finances que les inégalités sont les plus fortes.

C'est dans le secteur des finances que les inégalités sont les plus fortes. - Wikimedia Commons

INFOGRAPHIE - L’inégalité de salaire entre les hommes et les femmes dépend surtout du secteur d’activité. Les banques payent près de 40% de moins leurs employées féminines.

À la veille de la Journée internationale des droits des femmes, le gouvernement doit annoncer une série de mesures pour régler définitivement le problème de l’égalité salariale d’ici trois ans. Pourtant, une loi fixe depuis 1983 le principe du "travail égal à salaire égal". Les employeurs ne respectent pas cette règle, en particulier dans les branches les plus rémunératrices, comme les banques, les assurances et le transport aérien.

Des inégalités criantes dans les banques et les assurances

Dans les banques, les femmes gagnent 37% de moins que leurs collègues masculins, c’est le secteur de le plus inégalitaire selon les statistiques de la Dares. Pour trouver des branches où l’égalité est respectée, il faut descendre sur l’échelle de la rémunération. Dans le bâtiment, femmes et hommes touchent exactement la même paie, 2020 euros net en moyenne.

Dans certains secteurs très masculins, comme la gestion des déchets ou les métiers de la sécurité, les femmes gagnent même plus que les hommes, jusqu’à 8% supplémentaire sur la fiche de paie. Seulement, elles sont très peu nombreuses à exercer de telles professions, elles représentent de 12 à 15% des effectifs de ces branches.

Pour espérer être bien payée tout en étant proche du salaire des hommes, les femmes doivent se diriger vers les métiers scientifiques et technologiques. Dans les industries chimiques et les télécommunications, le salaire net moyen dépasse les 3000 euros par mois, avec un écart salarial inférieur à la moyenne (18.6% toutes branches confondues).

Les inégalités se creusent avec l’âge et les promotions

Plus les femmes montent dans la hiérarchie, plus elles subissent des inégalités de salaire monstres, quelque soit la branche d'activité. En France, les cadres masculins sont payés 23% de plus que leurs collègues féminines au même niveau de de hiérarchie. L’écart diminue jusqu’à 8% chez les employés.

Alors que la rémunération augmente avec l’ancienneté, les inégalités aussi. En début de carrière, jusqu’à 25 ans, l’écart de salaire n’est que de 7% entre les hommes et les femmes, pour arriver à 34% en fin de carrière, à 50 ans.

Emeline Gaube