BFM Business

Le secteur privé a créé 263.100 emplois nets (+1,4%) en 2019

Au dernier trimestre de l'année 2019, les créations nettes d'emplois ont progressé de 0,5% à 88.800 postes, après +39.900 le trimestre précédent, pour atteindre 19,74 millions d'emplois dans le privé en France.

Au dernier trimestre de l'année 2019, les créations nettes d'emplois ont progressé de 0,5% à 88.800 postes, après +39.900 le trimestre précédent, pour atteindre 19,74 millions d'emplois dans le privé en France. - Loïc Venance-AFP

Le secteur privé en France a créé 263.100 emplois nets en 2019 pour atteindre 19,74 millions d'emplois et le secteur public a généré 24.400 emplois (pour 5,8 millions au total). Cette hausse d'ensemble excède celle de 2018 (+158.100) mais est inférieure à celle de 2017 (+335.600). selon les chiffres définitifs publiés ce mardi par l'Insee.

Au dernier trimestre de l'année 2019, les créations nettes d'emplois ont progressé de 0,5% à 88.800 postes, après +39.900 le trimestre précédent, pour atteindre 19,74 millions d'emplois dans le privé en France, selon l'Insee. L'emploi salarié accélère dans le privé (+88.800 après +39.900) alors qu'il ralentit dans la fonction publique (+2100 après +9000) où il atteint 5,8 millions d'emplois, précise le bilan de l'Insee publié ce mardi sur l'emploi salarié.

Plus d'emplois créés en 2018 mais moins qu'en 2017

Sur un an, l'emploi salarié total s’accroît de 287.600 (soit +1,1 %). Ces créations de postes se répartissent entre +263.100 dans le secteur privé et +24.400 dans la fonction publique. "Cette hausse d'ensemble excède celle de 2018 (+158.100) mais elle est inférieure à celle de 2017 (+335.600)" commente l'institut public de la statistique.

Par grands secteurs d'activité, les créations d'emplois en France ont été surtout dynamiques dans les services marchands.

  • Dans les services marchands, au quatrième trimestre 2019, "l’emploi salarié augmente de 68.600, soit +0,5 %, après +0,3 % au trimestre précédent. Sur un an, ce secteur porte la grande majorité des créations nettes d’emplois salariés : +201.000, soit davantage qu'en 2018 (+126 000). L'emploi intérimaire baisse de nouveau modérément : −1900 au quatrième trimestre 2019 (soit −0,2 %). Sur un an, il baisse de 2700 (soit −0,3 %). En 2018 il s'était replié plus nettement (-26 700). L'emploi salarié hors intérim accélère nettement : +70.500 au quatrième trimestre 2019, après +34.300 (soit +0,6 %, après +0,3 %). Sur un an, il augmente de 203.800 (+1,8 %)" précise le bilan de l'Insee.
  • Dans l'industrie, au quatrième trimestre 2019, l’emploi salarié demeure quasi stable: −200 après +1600. L'emploi industriel est toutefois supérieur de 10.700 à son niveau d'un an auparavant (soit +0,3 %) ; il avait renoué avec la croissance en 2017.
Insee
Insee © -
  • Dans la construction, l'emploi salarié continue de croître solidement : +10.100 après +10.200 (soit +0,7 % comme au troisième trimestre 2019). Sur un an, la hausse atteint 45.000 (soit +3,3 %). "C'est la plus forte hausse annuelle depuis 2007", note l'Insee.
  • Dans les services principalement non marchands, l'emploi progresse légèrement: +11.900 (soit +0,1 %), après +2600 (soit 0,0 %). Cette légère accélération provient essentiellement du privé (+11.000 après −5 200) tandis que l'emploi non marchand public est quasi stable au quatrième trimestre 2019 (+900 après +7800). Sur un an, l’emploi dans les services principalement non marchands augmente de 27.700 (soit +0,3 %), contre une baisse de 4900 l'année précédente.
Frédéric Bergé