BFM Business

Le Russe Severstal ne serait pas intéressé par Florange

Les hauts-fourneaux de Florange, promis à la fermeture, susciteraient l'intérêt de trois industriels

Les hauts-fourneaux de Florange, promis à la fermeture, susciteraient l'intérêt de trois industriels - -

Une source proche du dossier a déclaré que la reprise du site de Florange, dont souhaite se défaire son propriétaire, Arcelor Mittal, par Severstal est peu vraisemblable. Les Echos rapportaient que cette entreprise, ainsi que deux autres candidats, étaient sur la brèche pour reprendre le site. Mis à jour:17h:03

"Des rumeurs et des spéculations" voilà comment est qualifiée l’éventuelle reprise du site de Florange par le russe Severstal, par une source proche de l’entreprise. Cette source, citée par Reuters estime ainsi peu probable cette hypothèse, répondant à des informations rapportées par le journal Les Echos ce mardi 30 octobre.

Selon ce dernier, le sidérurgiste russe Severstal est candidat à la reprise des hauts-fourneaux de Florange. Deux autres candidats seraient entrés en discussions avec l’actuel propriétaire, Arcelor Mittal. Le site, dont la fermeture définitive a été annoncée début octobre, aurait finalement entrevu un avenir.

Une revanche pour Severstal

Selon Les Echos, les pourparlers entre le Russe et l’Indien auraient été entamés il y a deux semaines. Un représentant de Severstal se actuellement en Moselle. Toutefois, toujours selon l’article, des réserves subsistent en Lorraine et à Moscou à propos de cette candidature. Par ailleurs deux autres candidats, dont les noms n’ont pas été révélés, seraient également en lice.

Le groupe du milliardaire Alexeï Mordachov est un poids lourd dans le secteur de l’acier destiné au secteur automobile et à l'électroménager. La reprise de Florange, où travaillent 629 salariés, pourrait constituer une sorte de revanche pour Severstal. Le groupe qui avait tenté de se marier avec Arcelor avant Mittal s'était fait doubler par son concurrent indien en 2006.

BFMbusiness.com et AFP