BFM Business

Le compte personnel d'activité, mode d'emploi

Le compte personnel d'activité  permet d'avoir accès sur une seule interface à des services bien pratiques pour évoluer dans sa vie professionnelle.

Le compte personnel d'activité permet d'avoir accès sur une seule interface à des services bien pratiques pour évoluer dans sa vie professionnelle. - Bfmbusiness.com

Ce nouveau dispositif, mis en ligne en début d'année, attire peu la curiosité de ses bénéficiaires, à savoir tous les actifs de plus de 16 ans. Voici 3 exemples concrets qui prouvent pourtant son utilité.

Qui a déjà été jeter un œil sur son compte personnel d'activité? La réponse est bien souvent négative. Ce dispositif, prévu dans la loi Travail, a pourtant été lancé le 12 janvier. Conçu comme un passeport de la vie professionnelle, cet espace concerne tous les actifs de plus de 16 ans, qu'ils soient salariés, agents du public, demandeurs d'emplois ou encore travailleurs indépendants. Accessible à partir du numéro de sécurité sociale, il donne accès au compte personnel de formation (CPF), au compte personnel de prévention de la pénibilité (CPP) mais aussi au nouveau compte d’engagement citoyen (CEC). Il peut aussi centraliser les bulletins de paie électroniques. Plus concrètement, il permet d'avoir accès sur une seule interface à des services bien pratiques pour évoluer dans sa vie professionnelle. Voici quelques exemples: 

> Définir son projet professionnel

En renseignant son parcours professionnel et en indiquant ses compétences, une première liste de suggestions de métiers que l'on pourrait exercer est fournie. Mais des outils plus fins permettent d'en savoir plus sur les métiers convoités, et s'il est réaliste de se lancer dans ce nouveau projet professionnel. Le site fournit notamment le taux de correspondance avec les compétences acquises, les formations nécessaires à son exercice, et indique quels sont les débouchés grâce aux données collectées sur le site de Pôle Emploi. Comme rien ne vaut le contact humain, l'espace permet aussi de savoir vers quel conseiller en évolution professionnelle se tourner, en fournissant une liste d'organismes en fonction de son statut (demandeur d'emploi, salarié, intérimaires) et le secteur d'activité.

> Décrocher une formation

Le projet professionnel défini, il faut désormais passer à l'étape suivante en demandant une formation qui permettra d'atteindre son objectif. Le CPA a l'avantage de disposer d'une base de données qui vous aiguillera vers l'organisme proposant la formation adéquate, qui en plus sera éligible au compte personnel de formation et à proximité de votre domicile. Les démarches sont réduites à leur strict minimum puisque la demande se fait directement en ligne, en précisant l'organisme et la session choisie, le financement prévu… Selon sa situation professionnelle, ce sera l'organisme financeur, l'employeur ou encore Pôle emploi qui reviendra vers vous pour la poursuite du dossier. La démarche est la même pour bénéficier d'un bilan de compétences ou bien suivre des formations pour lancer ou reprendre une entreprise.

> Faire financer son permis de conduire

Les difficultés de déplacement constituent un frein à l'emploi, régulièrement dénoncé par le Laboratoire de la mobilité. Quand détenir le permis B est une étape indispensable pour mener à bien un projet professionnel, la formation de conduite peut être prise en charge comme n'importe quelle formation en faisant jouer les droits acquis dans le CPA. Attention, il faut que l'auto-école choisie soit agréée et qu'elle fournisse un devis. Si le coût horaire dépasse le plafond fixé par l'organisme de financement, une participation financière peut être demandée. 

C.C.