BFM Business

Le chômage repart à la baisse en janvier

Le nombre de chômeurs a connu une baisse de 0,8% en janvier, selon les chiffres officiels parus mercredi. Mais ces données semblent avoir été affectées par un rebond inhabituel des demandeurs d'emploi sortis des fichiers.

On n’en sait pas vraiment plus sur l’évolution de la courbe du chômage, après la publication des chiffres de janvier ce mercredi. Après une année 2015 marquée par une nouvelle hausse significative du chômage, le premier mois de 2016 semble au premier abord encourageant. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi affiche en effet une baisse de 0,8% par rapport au mois de décembre.

Au total, la France compte 3,552 millions de chômeurs n’ayant pas travaillé au cours du mois de janvier (catégorie A) soit 27.900 de moins qu’en décembre. Mais cette évolution flatteuse est trompeuse. Pôle emploi reconnaît en effet une anomalie dans son décompte mensuel : "le nombre de sorties de catégories A, B et C pour défaut d’actualisation a enregistré une hausse inhabituellement forte." 

Ces sorties inexpliquées des statistiques portent sur toutes les catégories des personnes suivies par Pôle emploi, qu’il s’agisse des chômeurs de catégorie B (activité réduite courte) ou (activité réduite longue). Toutes catégories confondues, la baisse affichée (-0,3%) ne signifie donc rien.

Le chômage des jeunes poursuit sa baisse

Une bonne nouvelle se dégage tout de même sur les tendances à long terme. La baisse semble en effet se poursuivre en ce qui concerne le chômage des jeunes. En catégorie A, le nombre de chômeurs de moins de 25 ans diminue ainsi de 1,5% sur un mois, mais surtout de 5% sur un an. A noter que cette baisse concerne un peu plus les hommes (-5,2%) que les femmes (-4,8%).

En revanche, la situation sur le front de l’emploi des séniors ne semble pas s’améliorer. Car si les chiffres (trompeurs, encore une fois) de janvier montrent une stagnation sur un mois, la tendance haussière est lourde sur un an (7,8%).

Y.D.