BFM Business

Le CAC 40 veut la fin de la durée légale du travail

-

- - -

L'AFEP- qui regroupe les patrons du CAC 40 - souhaite une renégociation du temps de travail dans les entreprises. On ne parle pas seulement de repousser la durée légale, mais de carrément la supprimer... Bonne idée ?

L'Association française des entreprises privées a présenté hier mardi ses propositions aux candidats à la présidentielle de 2012. Tout comme le MEDEF depuis longtemps, elle réclame entre autres la fin de la durée légale du temps de travail (actuellement fixée à 35 heures). Ce qui laisserait notamment la possibilité aux entreprises d'ajuster les horaires des salariés en fonction de leur activité du moment.

«Ça serait un vrai progrès»

« C'est vrai que ça serait un vrai progrès », estime Stéphane Brousse (patron de PME et président du MEDEF Provence-Alpes-Côte d'Azur). « Il ne s'agit pas de faire travailler les salariés un nombre d'heures colossal, évidemment. On peut rester dans des fourchettes. Mais dans ces fourchettes, il faut laisser aux entreprises la liberté d'augmenter ou de réduire leur temps de travail en fonction de leur cahier de commande. Plus de souplesse, c'est incontestablement un moyen de faire progresser l'activité économique ».

«On veut le modèle chinois ?»

Mais Stéphane Lardy, en charge de l'emploi à FO, ne veut pas entendre parler d'une disparition de la durée légale du travail. « Qu'est-ce qu'on veut ? On veut le modèle chinois et travailler comme eux ? Potentiellement, c'est dire aux salariés "cette semaine tu vas travailler 45 heures, mais moins la semaine prochaine". C'est le salarié qui est complètement à la merci de son patron. Donc c'est la loi du plus fort, la loi de la jungle », estime-t-il.

Et vous, qu'en pensez-vous ?