BFM Business

"La décrue du chômage de masse a commencé", assure Muriel Pénicaud

Invitée de BFM Politique ce dimanche, la ministre du Travail a s'est félicitée de la baisse du taux de chômage en France. Et détaillé son plan pour que cette tendance se poursuive.

La baisse spectaculaire du taux de chômage, qui affiche son niveau le plus bas depuis 2009, a évidemment réjoui le gouvernement. "La tendance est bonne, il n’y a pas de journée sans que je ne rencontre des chefs d’entreprises, des entrepreneurs qui veulent embaucher", s’est ainsi félicitée Muriel Pénicaud, invitée de BFM Poltique ce dimanche.

"La décrue du chômage de masse a commencé", a-t-elle assuré, rappelant que 2017 avait vu la création de "250.000 emplois dont 50.000 de cadres". Le tout grâce à la conjoncture internationale, mais aussi aux "signaux envoyés depuis neuf mois", a affirmé la ministre du Travail. Et pas au mesures prises par le précédent gouvernement, donc.

Trois leviers pour "amplifier" la tendance

Muriel Pénicaud a ensuite détaillé son plan pour "amplifier" cette tendance. Celui-ci comprend "trois leviers".

Le premier, amorcé par les ordonnances réformant le code du travail, consiste à "libérer les énergies dans le monde du travail". En d’autres termes, accorder plus de flexibilité aux entreprises.

Le deuxième devra porter sur les compétences. "Nos manques en la matière sont assez dramatiques", s’est alarmée la ministre, relevant que "300.000 offres d’emploi n’ont pas été pourvues" l'an dernier.

Le troisième concernera "l’inclusion dans l’emploi". "Nul n’est inemployable tout le monde a une valeur à apporter", a-t-elle assuré. "Le train de l’emploi est parti, il faut qu’il y ait des wagons pour tout le monde".

Y.D.