BFM Business

La CGPME décide finalement de participer à la conférence sociale

La CGPME avait menacé de boycotté la conférence sociale.

La CGPME avait menacé de boycotté la conférence sociale. - -

L'organisation représentant les petites entreprises a finalement décidé, ce mercredi 2 juillet, d'être présente les 7 et 8 juillet prochains. Son secrétaire général considère "avoir reçu des assurances" de la part du gouvernement sur le compte pénibilité.

Ce sera finalement oui pour la CGPME. La Confédération générale des petites et moyennes entreprises a, en effet, voté ce mercredi 2 juillet en faveur de sa participation à la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet prochains.

L'organisation patronale avait indiqué la semaine dernière qu'elle envisageait de ne pas venir à ce grand raout syndicats-patronat, mécontente de la position du gouvernement sur le compte pénibilité.

"Le dialogue à nouveau possible"

Depuis l'exécutif a agi. Manuel Valls a ainsi décidé de reporter d'un an une partie de la mesure, tentant ainsi de calmer la colère du patronat qui dénonce de concert cette disposition.

Sur ce point, le secrétaire général de la CGPME, Jean-Eudes du Mesnil a déclaré à l'AFP que "nous avons considéré qu'au vu du report partiel du compte pénibilité et des "assurances que nous avons reçues" sur une autre réforme très critiquée par les chefs d'entreprise, celle du temps partiel, "le dialogue était à nouveau possible".

J.M.