BFM Business

L'assurance-chômage encore plus dans le rouge en 2013

L'Unédic voit, en 2013, 174 000 destructions d'emplois de personnes indemnisées.

L'Unédic voit, en 2013, 174 000 destructions d'emplois de personnes indemnisées. - -

L’unedic a annoncé, ce lundi 14 janvier, qu’elle revoyait à la hausse sa prévision de déficit à 5 milliards d’euros en 2013 après 2,7 milliards en 2012. Elle estime que le nombre de chômeurs indemnisé va croître de 89 600 en 2013.

La facture va s’alourdir un peu plus, en 2013, pour l’assurance chômage. Ce lundi 14 janvier, l’Unédic, l'organisme paritaire qui gère l’assurance-chômage, a annoncé qu’elle revoyait à la hausse ses prévisions de déficit tant pour 2012 que pour 2013, "compte tenu des perspectives de croissance pour l’année 2013". Elle cite une croissance de 0,1% retenue par un consensus d’économiste, contre "0,5% au mois de juillet". Un chiffre bien différent des prévisons du gouvernement (0,8%).

Dans le détail, le déficit de l’assurance-chômage atteindra 5 milliards d’euros en 2013, selon les nouvelles prévisions de l’Unédic. Ses précédentes estimations avançaient un chiffre de 4,1 milliards d’euros. La dette, c’est-à-dire les déficits cumulés, s’élèvera à 18,6 milliards d’euros. Pour l’année 2012, L’Unédic a révisé le déficit à 2,7 milliards d’euros (contre 2,6 précédemment), pour une dette atteignant les 13,8 milliards d’euros.

89 600 chômeurs supplémentaires indemnisés

L'Unedic estime, par ailleurs, à 112 700 le nombre de chômeurs indemnisés supplémentaires en 2012. Pour rappel, environ 2,3 millions de chômeurs sont indemnisés chaque mois, ce qui représente 73,4% des 3,13 millions de chômeurs en catégorie A, c'est à dire sans aucun emploi.

Pour 2013, elle table sur 89 600 chômeurs supplémentaires. Au total, les destructions d’emplois de salariés affiliés à l’assurance-chômage augmenteraient de 174 000.

Julien Marion