BFM Business

L’Allemagne, terre d’accueil pour jeunes Espagnols au chômage

Les manifestations en Espagne se multiplient alors que le pays compte plus de six millions de chômeurs.

Les manifestations en Espagne se multiplient alors que le pays compte plus de six millions de chômeurs. - -

Après l’annonce d’un possible "New Deal" pour les jeunes entre la France et l’Allemagne, c’est avec Madrid que Berlin a conclu un accord pour lutter contre le chômage. L’Allemagne devrait accueillir 5.000 jeunes Espagnols par an.

L’Allemagne, accusée de rester indifférente au sort de ses voisins en pleine crise, a conclu, ce mardi 21 main, un accord avec l’Espagne pour lutter contre le chômage des jeunes. Chaque année, près de 5.000 jeunes chômeurs espagnols pourront ainsi trouver un poste en Allemagne.

Accès à la formation professionnelle et aux emplois

Actuellement, plus d’un jeune âgé de 16 à 24 ans sur deux est au chômage dans la péninsule ibérique, qui poursuit sa récession et compte plus de six millions de chômeurs. L’Allemagne, au contraire, souffre d’une population vieillissante et d’une faible démographie.

L’accord stipule que les jeunes Espagnols pourront profiter "d’opportunités de formations professionnelle en Allemagne ou de postes de travail stables et qualifiés", a déclaré la ministre espagnole de l’Emploi, Fatima Bañez, après une rencontre avec son homologue allemande.

Un futur "New Deal" franco-allemand

Le 28 mai prochain, un accord semblable entre la France et l’Allemagne pourrait être présenté, selon le quotidien allemand Rheinische Post.

Ce "New Deal", baptisé en référence au plan de relance mené par le président américain Roosevelt dans les années 30, prévoirait le déblocage, par la Banque européenne d’investissement, de plusieurs milliards d’euros de crédits aux entreprises qui s’engagent à former ou recruter des jeunes.

Audrey Dufour