BFM Business

L’action GDF Suez en chute libre

Après l'annonce d'un manque à gagner de 165 millions d'euros, l'action de GDF Suez s'effrondre.

Après l'annonce d'un manque à gagner de 165 millions d'euros, l'action de GDF Suez s'effrondre. - -

GDF Suez dégringole à la Bourse de Paris. La compagnie a annoncé de vastes coupes budgétaires, mais sans plan social.

Le titre de GDF Suez a touché un niveau historiquement bas. La compagnie avait lancé, mercredi soir, un avertissement sur résultats et revu à la baisse ses prévisions de résultat pour 2013 et 2014. Le groupe avait décidé de lancer un important plan d'économies.

GDF Suez réduit la voilure

L'objectif du "plan d'action" est de réduire de 3,5 milliards d'euros les coûts chaque année, à partir de 2015. Gérard Mestrallet, PDG du géant de l’énergie, a toutefois assuré, jeudi 6 décembre, qu’aucun plan social n’aurait lieu.

D'ici 2015, les investissements seront largement sabrés, 20% de moins en 2013 et 2014. Les cessions d'actifs vont se multiplier: 11 milliards en deux ans, en priorité sur les marchés matures. Grace à ces mesures, la dette du groupe sera réduite d’un tiers en deux ans, et ramenée autour de 30 milliards d'euros.

Sortir de Suez pour investir dans les pays émergents

GDF Suez en profite aussi pour ne pas renouveler le pacte d'actionnaire qui lui assure le contrôle Suez Environnement. Cette opération permet à la compagnie de ne plus avoir à inscrire dans ses comptes les huit milliards d'euros de dette de sa filiale.

Au niveau opérationnel, le groupe français veut mettre le paquet sur les pays émergents, pour s'adapter à la conjoncture en Europe. Sur le Vieux continent, les investissements seront réorientés vers les marchés en croissance, comme le gaz naturel liquéfié et certaines énergies renouvelables.

Simon Tenenbaum