BFM Business

Intermarché toujours en lice pour la reprise de Gad

L'abattoir Gad de Josselin est menacé de liquidation.

L'abattoir Gad de Josselin est menacé de liquidation. - -

Menacé de liquidation, l'abattoir de Josselin (Morbihan) est toujours à la recherche d'un repreneur. Ce lundi 11 août, la direction a indiqué qu'Intermarché était toujours sur les rangs.

Il subsiste encore un espoir pour les salariés de l'abattoir Gad de Josselin (Morbihan). Menacé de liquidation, celui-ci cherche désespérément un repreneur, qui pourrait bien être Intermarché.

"Les discussions avec Intermarché se poursuivent", a en effet déclaré à l'AFP un représentant de la direction de Gad, précisant que le groupe de distribution n'avait pas déposé d'offre pour la reprise de l'abattoir porcin qui emploie 950 salariés. Aucun autre repreneur potentiel ne s'est manifesté, a-t-il ajouté.

La direction de Gad a confirmé son intention de demander, le 22 août lors d'un comité central d'entreprise, l'arrêt du plan de redressement validé en octobre par le tribunal de commerce de Rennes. "Le tribunal de commerce sera ensuite saisi de cette demande fin août ou début septembre", a-t-on ajouté de même source.

La CFDT en appelle à Valls

La direction de Gad espère que le tribunal, tout en prononçant la liquidation de l'abattoir, laissera deux mois à Intermarché ou à un autre repreneur pour finaliser une offre de reprise, tout en maintenant l'activité.

La CFDT avait annoncé, samedi, que la direction de Gad prévoyait de demander la liquidation de l'entreprise, et en avait appelé à l'intervention du Premier ministre Manuel Valls.

Gad a déjà supprimé 800 emplois l'an dernier, pour la plupart dans son abattoir de Lampaul-Guimiliau (Finistère).

Y. D .avec AFP