BFM Business

Îles paradisiaques de la côte d'Azur cherchent saisonniers pour cet été

L'île d'Embiez a été achetée dans les années par Paul Ricard, tout comme celle de Bendor, pour les ouvrir au public.

L'île d'Embiez a été achetée dans les années par Paul Ricard, tout comme celle de Bendor, pour les ouvrir au public. - Michel Gangne - AFP

200 postes sont à pourvoir dans les îles Paul Ricard, aussi bien dans l'hôtellerie, la restauration, que dans des fonctions administratives. Les cessions de recrutement sont organisées sur place les 20 février et 3 avril. Mais ceux qui ne peuvent pas se déplacer ont le droit de passer un entretien en ligne.

Situées au large de la côte varoise, les Îles de Bendor et des Embiez, plus connues sous le nom des Îles Paul Ricard, constituent des petits paradis pour qui veut se reposer, profiter du grand air, ou encore pratiquer des activités nautiques. Pour offrir un accueil digne de ce nom aux touristes, la société d'aménagement et hôtellerie de Bendor recrute 200 saisonniers, pour des postes de réceptionniste, de chef de partie, de maître d'hôtel, de magasinier, d'agent d'entretien ou encore d'aide comptable et caissier.

Également des jobdatings à distance

Une recherche qu'elle met en scène en organisant, pour la troisième année, deux matinées de recrutement directement sur place les 20 février et 3 avril. Car malgré la notoriété et le charme des lieux, il est difficile de trouver des candidats. "C'est un secteur qui peine à recruter. Au travers de ces journées, nous espérons toucher un spectre plus large de candidats, notamment ceux qui ne sont pas issus forcément du métier", explique Frédéric Vincent, président de la SAHB (société d'aménagement hôtelière de Bendor).

Naturellement, Pôle emploi participe à l'organisation de cet événement, en se chargeant de faire un premier tri parmi les CV pour sélectionner entre 300 à 400 candidats qui prendront le bateau pour passer des entretiens. Les années précédentes, entre 50 à 80 personnes avaient été ainsi retenues.

Comme beaucoup de saisonniers sont déjà en contrat, les Îles Paul Picard organisent pour la première fois cette année des sessions de recrutement à distance, via Skype. Des jobdatings de cinq à dix minutes permettront ensuite aux candidats d'être sélectionnés.

La motivation comme atout

Le site touristique souhaite donner sa chance aux candidats motivés. Les étudiants, mais aussi les personnes en cours de reconversion professionnelles peuvent y décrocher l'opportunité de mettre une première expérience sur leur CV. "L'année dernière nous avons accueilli un employé de banque qui avait changé de voie pour se lancer dans la cuisine", cite en exemple Frédéric Vincent.

Le site cherche aussi à fidéliser un maximum ses saisonniers en leur proposant d'être hébergés sur place. Les îles viennent de terminer la rénovation d'un bâtiment destiné à loger le personnel, portant ainsi sa capacité d'hébergement à 150 lits.

Autre levier de fidélisation: la durée du contrat, qui va en général de trois à sept mois. "Pour certains profils, on peut augmenter la durée du contrat pour arriver à les sédentariser dans la région", souligne Frédéric Vincent. Enfin, il y a aussi le levier rémunération. "Il m'arrive de faire un effort en fin de saison sur certains postes, même si leur rémunération ne comportait pas de variable, pour remercier certains collaborateurs de leur implication", fait valoir le directeur. Avis aux amateurs. 

Coralie Cathelinais