BFM Business

Ikea France accusé de "fliquer" employés et clients

-

- - -

Selon le Canard enchaîné, la filiale française d’Ikea aurait eu recours à des méthodes illégales pour "fliquer" ses salariés et clients.

La direction aurait notamment utilisé les services d'enquêteurs privés, souvent d'anciens policiers reconvertis, pour obtenir moyennant paiement des informations de police confidentielles. Ces données issues du fichier informatique Stic (Système de Traitement des Infractions Constatées), auraient été demandées à l'encontre de salariés avant embauche, des syndicalistes voire, des clients en cas de différend commercial.

Ce mercredi, la filiale du géant de l'ameublement déclare, par la voix de son directeur de la communication, qu'elle "souhaite faire toute la lumière" sur ces pratiques. Elle va "entreprendre des vérifications" et affirme désapprouver "de façon claire et vigoureuse toutes ces pratiques illégales qui peuvent porter atteinte à des valeurs importantes" comme "le respect de la vie privée".