BFM Business

Hollande: "s'il n'y a pas de dialogue social, il n'y a pas de progrès"

Lors de sa visite aux chantiers navals de Saint-Nazaire, ce mardi 13 octobre, le président de la République a plaidé en faveur du dialogue social.

Alors que les violences à Air France ont montré combien les tensions peuvent être fortes au sein d'une entreprise, François Hollande a plaidé en faveur du dialogue social, lors de sa visite sur les chantiers navals de Saint-Nazaire.

"S'il n'y a pas de dialogue social, il n'y a pas de progrès", a estimé le président lors d'un discours devant les ouvriers construisant le plus grand paquebot de croisière du monde, et après avoir été interpellé par des représentants syndicaux sur "la violence patronale", en référence au dossier Air France.

Lors de négociations, "il n'est pas facile de trouver un accord final (...) mais on a besoin de partenaires, il faut qu'ils se parlent pour trouver des accords", a-t-il estimé.

La vente du Mistral aux Egyptiens "s'est bien passé"

En référence au nom du paquebot "Harmony of the seas", qui sera livré fin 2016 à l'armateur américain Royal Caribbean International, François Hollande a estimé: "on a besoin d'harmonie pour un pays comme le nôtre, pour être capable de se parler, de se comprendre, d'être une grande nation (...) C'est parce que les Français seront ensemble qu'ils gagneront", a-t-il ajouté.

Le président a également voulu "rendre compte" aux ouvriers de la vente des navires Mistral aux Egyptiens, affirmant que "cela s'est bien passé avec la Russie".

J.M. avec AFP