BFM Business

Goodyear: les deux cadres libérés

Les deux cadres de Goodyear, retenus depuis plus de 24 heures par les salariés, ont été libérés.

Les deux cadres de Goodyear, retenus depuis plus de 24 heures par les salariés, ont été libérés. - -

Les deux dirigeants de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, retenus depuis la veille, ont été libérés, ce mardi 7 janvier. La CGT, elle, a annoncé l'occupation de l'usine.

Selon les informations de BFMTV, les deux membres de la direction de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord ont été libérés par les salariés en milieu d'après-midi, ce mardi 7 janvier. Ils étaient retenus depuis lundi matin à l'intérieur de l'usine. Les employés du site réclamaient une négociation avec la direction, afin d'obtenir de meilleures conditions de licenciement.

Les deux hommes, encadrés par la police, sont sortis dans une cohue indescriptible, aux cris de "les voyous, c'est pas nous", scandés par les salariés.

La CGT va "négocier l'usine" contre une prime

"Dans le cadre de la concertation et de la médiation engagées depuis (lundi) avec l'entreprise et les représentants des salariés, le syndicat CGT a annoncé avoir accepté la libération des cadres retenus contre leur gré", a pour sa part expliqué le préfet de la Somme dans un communiqué. La direction avait auparavant saisi la justice et exigé la libération des deux hommes avant d'entamer des discussions.

La CGT, de son côté, a annoncé l'occupation de l'usine. "On va négocier l'usine contre notre prime", a déclaré Mickaël Wamen, le leader syndical du site.

Les deux cadres étaient plus précisément le directeur de la production et celui des ressources humaines.

Y. D.