BFM Business

Formation professionnelle: Ayrault demande au Medef de signer un accord

Les négociations devraient reprendre vendredi matin.

Les négociations devraient reprendre vendredi matin. - -

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a pressé, vendredi 13 décembre, le Medef d'assouplir sa position sur la réforme de la formation professionnelle, afin de parvenir rapidement à un accord. Les négociations entre partenaires sociaux se prolongent ce vendredi.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a pressé, vendredi 13 décembre, le Medef d'assouplir sa position sur la réforme de la formation professionnelle, afin de parvenir rapidement à un accord. "Je le dis au Medef, puisque c'est le Medef qui aujourd'hui bloque la négociation : j'espère que ça va se débloquer, c'est une question d'heures, il faut un accord", a affirmé le Premier ministre, interviewé sur l'antenne de France Bleu.

L'ultime séance de négociation entre les partenaires sociaux sur la réforme de la formation professionnelle devrait se dérouler ce vendredi matin.

"Le Medef écoute mais ne s'exprime pas"

La question du financement constitue le principal point de divergences, notamment avec la CGPME dont l'avenir financier dépend de cette manne. Cette dernière "n'a pas parlé de la journée", selon Catherine Perret.

Les négociateurs patronaux et syndicaux ont revu la plus grande partie du projet d'accord proposé par le Medef et l'Union professionnelle de l'artisanat (UPA). Mais, outre le financement, il reste des différends. Chaque organisation syndicale a fait des propositions; mais le Medef, qui devrait travailler dans la nuit sur une nouvelle mouture de son projet d'accord. "Le Medef écoute mais ne s'exprime pas", a déclaré Catherine Perret.

J.M. avec Reuters