BFM Eco

Florange : 60 jours pour trouver un repreneur

-

- - -

Lundi matin, la direction d'ArcelorMittal a sonné le glas pour les deux hauts-fourneaux du site mosellan. 629 salariés se retrouvent au chômage. Le groupe laisse 60 jours à l'Etat pour trouver un repreneur.

Cette fois, c'est bel et bien fini. La direction d'ArcelorMittal a annoncé lundi matin, en comité central d'entreprise, la fermeture définitive des hauts-fourneaux de Florange.

Selon les syndicats, la direction a annoncé "un projet de fermeture définitive de la filière liquide de Florange". Sans surprise : juste avant la réunion, le délégué FO Walter Broccoli avait pressenti "l'arrêt de mort officiel de Florange".

60 jours pour trouver un repreneur

L'ensemble des représentants syndicaux avait souligné la nécessité de ne pas scinder le site mosellan. Céder les hauts-fourneaux sans la cokerie, cela revient à vendre une voiture sans moteur", avait commenté le délégué CFDT Serge Fuss.

Toujours selon les syndicats, le groupe a donné 60 jours à l'Etat pour trouver un repreneur pour la filière liquide, y compris la cokerie qui alimente son autre usine à Dunkerque (Nord). Mais le délégué CFDT Jean-Marc Vécrin a précisé que la direction d'ArcelorMittal prévoyait de "commencer à travailler sur le plan social avant la fin du délai de reprise".

"A Florange, ça va péter ", a-t-il ajouté sur BFMTV:

Les hauts-fourneaux étaient à l'arrêt depuis 14 mois. Leur fermeture définive va mettre au chômage 629 des 2.500 salariés du site de Florange.
Vidéo : Mélanie Bertrand, James de Caupenne et Florent Rivais

BFMTV avec AFP