BFM Business

Fin des heures supplémentaires défiscalisées: moins 3% sur les salaires

Selon Fiducial, les salaires vont légèrement baisser du fait de la refiscalisation des heures supplémentaires

Selon Fiducial, les salaires vont légèrement baisser du fait de la refiscalisation des heures supplémentaires - -

Selon l’étude du groupe d’expertise comptable Fiducial parue ce mercredi, un salarié aux 39 heures perdra 3% de son salaire en raison de la suppression des exonérations sur les heures supplémentaires.

44 euros de manque à gagner au mois de septembre pour un salarié aux 39 heures. C’est ce que calcule le groupe comptable Fiducial, qui a cherché à déterminer l’impact de la fin des heures supplémentaires défiscalisées sur la paie des travailleurs.

De la note parue mercredi, il ressort qu’un employé rémunéré au Smic et effectuant chaque semaine quatre heures supplémentaires verra son salaire net descendre à 1316 euros au lieu de 1360. Soit une baisse de 3%, due à la disparition effective de la loi TEPA au premier septembre.

737 euros de moins par an pour un salaire de 2000 euros

Ce paquet fiscal hérité du quinquennat de Nicolas Sarkozy a été abrogé dès l’arrivée au pouvoir de François Hollande. Il comprenait, entre autres, la défiscalisation des heures supplémentaires. Elles étaient alors rémunérées 25% au-delà de la 35ème heure, 50% après la 43ème heure.

Du fait de la disparition de ces avantages, Fiducial estime que, quel que soit le niveau de salaire, 3,22% du net imposable est perdu pour ceux qui travaillent 39 heures par semaine. Sur un an, cela revient à une amputation de 525 euros pour un salarié au Smic et 737 euros pour celui qui gagne 2000 euros brut.

Selon le rapport parlementaire Gorges (UMP)/Mallot (PS), près de 10 millions de salariés, soit 28% des actifs, profitaient de ce dispositif. Chaque année, ils gagnaient en moyenne de 450 euros de plus.

Nina Godart et AFP