BFM Business

FagorBrandt: Sapin veut "que le plus de salariés puissent s'en sortir"

Michel Sapin a insisté sur la nécessité de préserver les salariés de Fagor.

Michel Sapin a insisté sur la nécessité de préserver les salariés de Fagor. - -

Le ministre du Travail a indiqué, ce mercredi 6 novembre, que l'Etat va agir au maximum pour préserver les salariés concernés par la cessation de paiement de FagorBrandt.

Après Arnaud Montebourg, Michel Sapin rassure. Le ministre du Travail a ainsi indiqué, ce mercredi 6 novembre dans une interview accordée à France 3 Aquitaine, que l'Etat fera en sorte que "le plus possible" de salariés de FagorBrandt, en cessation de paiement, "puissent s'en sortir"

"C'est un dépôt de bilan, une cessation de paiement, ce qui permet que l'activité continue. Il va falloir que le tribunal, et l'État, et d'éventuels repreneurs puissent travailler très concrètement", a répondu Michel Sapin, interrogé sur la viabilité de l'usine qui va demander sa mise en redressement judiciaire.

"Beaucoup de ces salariés avaient déjà été entraînés dans les difficultés au moment de Moulinex. Ils avaient pu s'en sortir, nous ferons en sorte que le plus possible puissent s'en sortir", a déclaré le ministre.

"conjuguer les efforts"

Le fabricant d'électroménager FagorBrandt, 1.800 salariés, filiale française du groupe espagnol Fagor, a annoncé ce mercredi être en cessation de paiement et demander sa mise en redressement judiciaire.

Avant Michel Sapin, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a indiqué avoir écrit au ministre espagnol de l'Industrie de "conjuguer les efforts" pour faciliter la reprise de Fagor.

J.M. avec AFP