BFM Business

Et si vous recrutiez un DRH à temps partagé?

Vous devez établir un contrat de travail? Régler une rupture conventionnelle? Vous êtes le patron d'une PME et vous n'avez pas de DRH à plein temps. Sparte RH propose de partager un responsable des ressources humaines avec d'autres entreprises, pour moins de 100 euros par mois et par salarié.

Toutes les entreprises n'ont pas les moyens de s'offrir un DRH. Mais que l'on soit une TPE ou une PME, l'expertise de ce professionnel est indispensable pour valider le volet juridique d'un contrat de travail, gérer la paye ou encore conclure une rupture conventionnelle. D'où l'idée de n'avoir recours à ses services que quelques heures par semaine ou par mois en fonction des besoins. Sparte RH s'est positionné sur ce créneau et propose de partager sous forme d'abonnement un DRH entre plusieurs entreprises. Clémence Hériot est l'une de ces spécialistes des ressources humaines: elle partage ainsi son temps entre 5 entreprises. Parmi elles, Enyx, une start-up qui compte une quinzaine de salariés.

"Clémence vient tous les 15 jours chez Enyx. Mais indépendamment de cela, tous les jours ou n'importe quand on peut la solliciter pour avoir une réponse. C'est un coût forfaitaire par tête de salarié qui varie à la hausse ou à la baisse en fonction des embauches. Donc c'est assez flexible et c'est assez avantageux pour nous. Cela nous a permis de faire des économies presque du simple au double", détaille Nicolas Bisiaux, directeur financier d'Enyx.

Coût de l'abonnement: 80 euros par mois et par salarié. Pour Clémence Hériot, cette formule permet un accompagnement sur le long terme pour les petites entreprises. "On travaille main dans la main sur de la longue durée. On n'est pas sur une mission de conseil pour répondre à un point précis à un moment donné. On est là pour au quotidien accompagner le dirigeant", explique-t-elle.

Un DRH opérationnel immédiatement

Autre avantage de la formule: Clémence Hériot est disponible immédiatement, sans avoir à passer par un processus de recrutement long.

Une réactivité qui a séduit Clément Boussard, fondateur de Stanley Robotics. La PME qu'il dirige est en pleine croissance, et il avait besoin d'un ou d'une DRH très rapidement. "L'économie que je vais réaliser de façon très simple, c'est juste qu'un cabinet de DRH externalisé est opérationnel dès demain. Je n'ai pas besoin d'aller poster une annonce et de recruter quelqu'un en interne, ce qui serait un processus long", met-il en avant.

Le service est rentable jusqu'à 30 salariés. Au-delà, les entreprises ont tout intérêt à embaucher un DRH à plein temps.

Cécile Tordo et Delphine Liou