BFM Business

Emplois d'avenir: 20.000 contrats déjà signés selon Jean-Marc Ayrault

Jean-Marc Ayrault  n'a pas dit mot d'un possible élargissement des emplois d'avenir au secteur privé

Jean-Marc Ayrault n'a pas dit mot d'un possible élargissement des emplois d'avenir au secteur privé - -

Le Premier ministre a annoncé ce chiffre, jeudi 23 mai, à l'issue d'un séminaire sur l'emploi à Matignon. Les emplois d'avenir peinent pourtant à prendre leur envol. Michel Sapin, le ministre de l'Emploi, souhaite un élargissement du dispositif au secteur privé.

Seulement un cinquième du chemin parcouru. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a, en effet, annoncé, ce jeudi 23 mai que 20.000 emplois d'avenir avaient été signés.

"En six mois, sur les 100.000 emplois d'avenir prévus, nous avons déjà atteint le chiffre de 20.000 emplois, nous sommes maintenant dans la période de montée en puissance", a-t-il déclaré à la presse, à l'issue d'un séminaire sur l'emploi tenu à Matignon. "Nous avons levé tous les obstacles, les incompréhensions qui pouvaient exister".

En réalité ce chiffre avait déjà été communiqué au mois d'avril dernier. Le démarrage est donc lent. Tellement lent que le ministe du Travail, Michel Sapin expliquait, le 7 mai dernier sur Europe 1 qu' "Il faut faciliter la montée en puissance de ces emplois d'avenir (...) Il faut que ça accélère beaucoup pour la deuxième partie de l'année, donc là-dessus j'ai donné des ordres aux préfets, à Pôle emploi pour qu'on facilite les choses et, par exemple, je suis favorable à ce qu'on puisse étendre plus qu'aujourd'hui au secteur privé mais sans changer la cible".

Pourtant, Jean-Marc Ayrault, ce jeudi, n'a pas évoqué cet élargissement au secteur privé. Les emplois d'avenir sont actuellement réservés à des jeunes pas ou peu qualifiés pour des emplois dans les collectivités publqiues ou des assocaitions.

Avec les contrats de générations, il s'agit de l'instrument principal de la "boite à outils" mis en place par François Hollande pour inverser la courbe du chômage.

Les négociations par branche ont commencé pour les contrats de génération

En ce qui concerne, justement, les contrats de génération, des négociations par branche ont commencé dans les secteurs de l'assurance et de la métallurgie, a aussi confié le chef du gouvernement.

Ces contrats aidés consistent à favoriser l'embauche d'un jeune en contrat à durée indéterminée tout en conservant un senior.

Jean-Marc Ayrault a dit avoir demandé aux ministres "d'expliquer et de mobiliser" contre le chômage "à chacun de leurs déplacements" et annoncé une réunion sur ce thème "autour du président de la République", mercredi prochain. Le nombre de demandeurs d'emplois a dépassé en France le chiffre de 3,2 millions, un record historique.

A LIRE AUSSI :

- Emplois d'avenir: le gouvernement va-t-il faire volte-face?

- François Hollande signe les premiers emplois d'avenir

J.M. avec Reuters