BFM Business

Elèves handicapés: 28.000 accompagnants titularisés

Salle de classe dans une école primaire.

Salle de classe dans une école primaire. - -

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé jeudi la titularisation de 28.000 auxiliaires de vie scolaires (ASV), qui accompagnent les enfants handicapés durant leur scolarité. Un contrat jusqu'ici très précaire.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé jeudi à Matignon la titularisation progressive de 28.000 auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui assistent les élèves handicapés, une reconnaissance officielle de ce métier et une "formation renforcée".

Actuellement, les AVS ne peuvent pas être employés plus de six ans, privant au bout de ce délai des enfants du soutien de gens qui les connaissent bien après avoir appris leur métier sur le tas, et qui se retrouvent sans emploi.

Une "situation de précarité" à laquelle le Premier ministre entend remédier. Il a ainsi annoncé "la mise en place d'un statut spécifique pour eux dans l'Education nationale avec une formation adaptée et qui se mettra en oeuvre dès la rentrée prochaine".

CDI et diplôme d'Etat

"Dès la rentrée 2014, les 28.000 assistants d'éducation qui occupent cette fonction d'auxiliaire de vie scolaire (AVS) verront progressivement leur emploi transformé en contrat à durée indéterminée", avait-il auparavant dit, lors d'une réunion à huis clos avec les recteurs et les directeurs académiques, selon une copie de son discours transmise à la presse.

Un diplôme d'Etat sera mis en place, délivré par le ministère des Affaires sociales. "L'objectif est que les premiers diplômes soient délivrés dans le courant de l'année scolaire 2014-2015, notamment par la voie de la validation des acquis de l'expérience professionnelle", a-t-il ajouté.

28.057 personnes concernées

Sont potentiellement concernés par la proposition d'un contrat à durée indéterminée 28.057 personnes (travaillant pour un équivalent de 16.421 temps pleins), au terme de six années de contrat d'assistant d'éducation. Cela devrait représenter dans un premier temps 3.000 personnes à partir de la rentrée 2014.

Les mesures annoncées par le Premier ministre "dénotent une ambition et des moyens dont nous ne pouvons que nous satisfaire dans un contexte difficile", a réagi dans un communiqué Jean-Louis Garcia, président de la Fédération des APAHJ (Association pour Adultes et Jeunes Handicapés).

M. T. avec AFP