BFM Business

Décrocher un emploi devient plus facile mais tous les employeurs n'en ont pas conscience

BFM Business
Pour les entreprises qui recrutent, trouver la perle rare est devenu plus compliqué que par le passé. La reprise économique permet en effet aux candidats à un poste de se montrer plus sélectifs. Or certains employeurs négligent cette évolution du rapport de force. À leurs dépens.

Le marché de l'emploi a retrouvé des couleurs, et dans plusieurs secteurs, les candidats ont désormais la main. Mais certaines entreprises n'en ont pas encore conscience, et le manque de prévenance vis-à-vis des demandeurs d'emploi peut se retourner contre elles. Les candidats à la recherche d'une nouvelle opportunité de carrière s'impliquent pleinement dans leur projet, et multiplient les démarches. Ils sont près de 55% à postuler pour au moins dix offres d'emploi en même temps, selon une étude du cabinet Robert Half (1).

Or ils manquent cruellement de visibilité sur le sort qui est fait à leur candidature. 43% des candidats déplorent de ne recevoir aucun feedback après avoir passés des entretiens et 52% regrettent de ne pas être mis au courant sur les raisons pour lesquels ils n'ont pas décroché le poste.

Des recrutements qui traînent en longueur

Les candidats se plaignent aussi du trop grand nombre d'entretiens auxquels ils doivent se plier: c'est le cas pour quatre sondés sur dix. Ils sont également 34% à estimer que la prise de décision est trop lente ou trop souvent retardée. Autre grief: une mauvaise communication sur les différentes étapes du processus de recrutement, un sentiment que partagent plus de trois sondés sur dix. 

En agissant ainsi, les entreprises laissent filer les meilleurs profils qui préfèrent accepter un poste où le management est plus respectueux de la relation humaine.

Mais les dégâts peuvent être plus étendus et, en même temps, moins visibles. "Un processus de recrutement participe à l’image de l’entreprise et peut avoir un impact négatif sur sa réputation. Les candidats ayant eu une mauvaise expérience avec une entreprise sont non seulement susceptibles de retirer leur candidature, et ils pourraient potentiellement véhiculer une mauvaise image de l’entreprise, compromettant sa marque employeur", conclut Ludivine Carsenti directeur de division finance d'entreprise chez Robert Half.

(1) Enquête réalisée auprès de 1000 personnes en recherche d'emploi ou ayant recherché un emploi dans les douze derniers mois.

C.C.