BFM Business

Dans 8 cas sur 10, un stage n'aboutit pas à une embauche

45% des hommes trouvent que le statut de stagiaire est valorisant, tandis que 52% des femmes trouvent qu'il est dévalorisant.

45% des hommes trouvent que le statut de stagiaire est valorisant, tandis que 52% des femmes trouvent qu'il est dévalorisant. - Startupstockphoto- CC

Faire un stage en entreprise est un passage obligé dans une formation: 90% des Français ont dû passer par là avant de rejoindre le monde du travail, selon un sondage effectué par Qapa. Une opportunité pour se faire une expérience professionnelle, assurément, mais pas réellement pour décrocher un contrat.

Pas de job sans un stage. Cette expérience a été vécue par 90% des Français, selon un sondage réalisé par le site d'emploi Qapa (1). La norme est même plutôt de faire entre 3 et 4 stages avant de décrocher un emploi: 39% des femmes et 41% des hommes ont conclu ainsi leur formation. 10% des Français ont même effectué entre 5 et 6 stages, 5,5% en ont fait entre 7 et 8. C'est tout autant que ceux qui ont enchaîné entre 9 et 10 stages. La durée la plus courante est de 3 mois pour les femmes (21%) et de plus de 3 mois pour les hommes (21%).

Mais à un moment, il faut bien qu'une entreprise les accepte en tant que professionnels à part entière. C'est rarement le cas de celle qui a accueilli le stagiaire: dans 8 cas sur 10, un stage ne se conclut pas par une embauche. Les femmes transforment davantage l'essai: 33% d'entre elles ont décroché un emploi dans la société, contre seulement 6% des hommes. Autre point de différence: les femmes sont 52% à estimer que ce stage leur a permis de décrocher un emploi dans une autre société alors que seulement 25% des hommes sont de cet avis.

Un tremplin vers la vie professionnelle

Alors, qu'ont-ils retiré de ces premiers mois passés au sein du monde du travail? Une expérience professionnelle. 90% des femmes et 75% des hommes en sont convaincus. Aussi, 61% des sondés pensent qu'un stage est néanmoins un tremplin, alors que 41% y voient plutôt une galère.

Sans doute en raison d'un accompagnement plutôt faible. Seulement 52% des femmes et 55% des hommes pensent que les stagiaires sont aujourd'hui bien accompagnés au sein des entreprises.

De plus, le statut de stagiaire n'est pas forcément bien perçu. Selon le sondage, seuls 45% des hommes trouvent que le statut de stagiaire est valorisant pour la personne, tandis que 52% des femmes pensent que les stagiaires sont dévalorisés.

(1) Qapa.fr a interrogé 16.302 personnes (50% d'hommes et 50% de femmes) par emailing et sur les réseaux sociaux durant la période du 31 octobre au 4 novembre 2016.

C.C.