BFM Business

Chômage : très léger recul en trompe-l'oeil en août

-

- - -

Après 3 mois de hausse consécutive, le chômage a très légèrement reculé le mois dernier en France métropolitaine. Une baisse de 0,1%, soit 2000 demandeurs d'emploi en moins.

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (ceux n'ayant exercé aucune activité au cours du mois) en France métropolitaine a reculé de 2.000 (-0,1%) le mois dernier pour revenir à 2.754.500.
Sur un an, le nombre de chômeurs en catégorie A progresse cependant encore de 2,3%. Il avait atteint en juillet son plus haut niveau depuis début 2000, après avoir augmenté de 87.400 en trois mois.

« Moins de gens rentrent à Pôle Emploi, mais... »

Des chiffres encourageants cependant, selon Marie-Claire Carrère-Gée, présidente du Conseil d'Orientation pour l'Emploi : « ça fait suite à un trimestre de hausse significative. On a moins de gens qui rentrent à Pôle Emploi et un chômage des jeunes qui continuent à régresser très timidement, mais en restant à un niveau très élevé. Malheureusement, là s’arrêtent les chiffres positifs, puisqu’il y en a bien d’autres qui sont vraiment clairement dans le rouge : avec une progression du nombre de chômeurs toutes catégories confondues, cette fois-ci, c’est-à-dire y compris les demandeurs d’emploi qui ont un petit boulot ; ce nombre progresse ce mois-ci de 20 200 ».

Un mois d'août défavorable aux séniors, mais favorable aux jeunes

En effet, le total des personnes en quête de travail, y compris celles exerçant une activité réduite, a une nouvelle fois progressé en août de 0,5% par rapport au mois précédent, à 4,148 millions de personnes. Et tandis que le mois d'août a surtout été défavorable aux 50 ans et plus, une tranche d'âge dans laquelle le nombre de chômeurs en catégorie A a augmenté de 5.100 (+0,9%), il a en revanche bénéficié aux moins de 25 ans puisque, dans cette catégorie, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a reculé de 6.300 (-1,4%).

La Rédaction, avec T. Chupin et agences