BFM Business

Chômage: Ayrault va chercher des idées en Autriche

Jean-Marc Ayrault s'intéresse au modèle autrichien de formation professionnelle.

Jean-Marc Ayrault s'intéresse au modèle autrichien de formation professionnelle. - -

Le Premier ministre se rend à Vienne ce 16 janvier pour une visite officielle de 2 jours. Paris s'intéresse de très près au modèle autrichien. En mettant l'accent sur la formation professionnelle, il permet d'afficher un faible taux de chômage.

Les Autrichiens triomphent sur les pistes de ski mais pas seulement : l'Autriche rafle aussi le trophée du taux de chômage le plus bas de l'Union européenne, avec seulement 4,8%. Le chômage des jeunes, lui, est de seulement 8,6%. En France, malgré une baisse sensible ces derniers mois, il reste tout de même au-dessus de 24%, soit l'un des taux les plus élevés d'Europe.

Jean-Marc Ayrault, qui se rend à Vienne ce jeudi 16 janvier pour une visite officielle de deux jours, va donc profiter de sa rencontre avec Heinz Fischer, président fédéral d’Autriche, et le chancelier social-démocrate, Werner Faymann, pour s'intéresser au modèle autrichien.

L'apprentissage est un droit garanti

La clé de la réussite est sans nul doute la formation professionnelle. L'Autriche investit beaucoup dans les 35 à 40% d'élèves qui s'orientent vers l'apprentissage. Et ceux qui ne trouvent pas d'entreprises à l'issue de leur formation en alternance sont placés par le Pôle emploi autrichien dans un atelier financé par l'Etat. Car depuis 2008, l'apprentissage est un droit garanti.

Un modèle que l'Allemagne a aussi adopté puisque le pays compte aujourd'hui 1,6 million d’apprentis, soit trois fois plus que la France (430.000). Du coup, 83% des jeunes Allemands en formation sont aujourd'hui des apprentis.

Mais ce n'est pas la seule action menée par l'Autriche pour lutter contre le chômage. L'Autriche finance également des cours d'allemand pour les apprentis d'origine étrangère. Elle soutient aussi les filles qui se lancent dans des métiers masculins.

Autre mesure pour favoriser la formation : dans les quartiers sensibles, des éducateurs ont été mis en place afin qu'ils repèrent les jeunes qui décrochent pour les remettre sur les rails.

Delphine Liou avec BFMbusiness.com