BFM Business

Ces start-up californiennes où le LSD remplace le café

A San Franciso, de jeunes cadres se sont mis au LSD pour être plus performants au travail.

A San Franciso, de jeunes cadres se sont mis au LSD pour être plus performants au travail. - Okko Pyykko - Flickr - CC

Pour être plus productifs et créatifs, certains jeunes cadres de la Silicon Valley ont remplacé la caféine par des micro-doses de ce psychotrope prohibé. Un phénomène dont l'ampleur est encore méconnue.

Et si la pause-café tombait en désuétude? Aux Etats-Unis, dans la Silicon Valley, elle compte de moins en moins d'adeptes, à en croire un article paru dans le magazine Rollingstone. Certains jeunes cadres ont en effet décidé de troquer le petit noir contre une substance plus musclée et totalement prohibée, le LSD. Ce psychotrope dont la consommation est illégale en Californie depuis 1966, est utilisé pour doper la productivité et la créativité. A condition toutefois de l'utiliser à des doses bien inférieures à ceux qui souhaitent s'offrir un trip.

Le magazine relate le témoignage d'un salarié qui travaille dans une start-up de San Francisco. Pour éviter les coups de barre, il explique prendre des doses de LSD pendant son temps libre, mais aussi occasionnellement au bureau, lors de journées surchargées. Il s'offre alors une micro-dose, environ dix fois inférieure à la dose normale, soit environ 10 microgrammes. "le microdosage m'a permis d'explorer de nouvelles façons de penser", assure ce témoin.

La dose est suffisante pour sentir un regain d'énergie et une perspicacité renforcée sans pour autant vous faire perdre pied, assure Rick Doblin, fondateur et directeur exécutif de l'Association multidisciplinaire pour les études psychédéliques.

Le LSD soulagerait bien des maux

Mais comment ces jeunes cadres de San Francisco ont-ils eu l'idée de se doper avec du LSD? Les effets de cet usage en quantité infinitésimale ont été décrits dans une conférence en 2011 par James Fadiman, par ailleurs auteur du The Psychedelic Explorer's Guide, qui a collecté le ressenti de plusieurs usagers du LSD. 

A en croire cet expert en psychologie, les meilleurs résultats sont obtenus en prenant une dose 1 matin sur 4. Et si vous n'avez pas besoin de stimuler votre créativité, ces micro-doses de LSD peuvent aussi venir en aide à d'autres maux, tels que la dépression, les migraines, la fatigue chronique… Selon le témoignage du salarié de San Francisco recueilli par le journaliste du Rollingstone, on serait surpris d'apprendre le nombre de personnes qui se permettent d'enfreindre la loi pour améliorer, avec cette substance psychédélique, leurs performances professionnelles.

C.C.