BFM Business

Ce site peut vous aider à justifier une demande d'augmentation

 Combienjemérite.com fournit gratuitement la valeur sur le marché des jobs dans le numérique

Combienjemérite.com fournit gratuitement la valeur sur le marché des jobs dans le numérique - Philippe Huguen - AFP

Qui n'a jamais pensé, au vu de ses compétences et de son implication, qu'il mériterait un meilleur salaire. Un nouveau site propose à ceux qui travaillent dans le numérique, de mesurer leur valeur réelle sur le marché en voyant simplement un CV.

Vous êtes community manager, développeur, webdesigner? Vous postulez pour un poste et vous n'avez aucune idée du salaire auquel où vous pouvez prétendre? Ou bien votre salaire est gelé depuis plusieurs années malgré les prises de nouvelles responsabilités? Il est très difficile de connaître sa vraie valeur quand on évolue dans le numérique: il n'existe pas de réelle grille de salaire pour ce secteur, les postes étant aussi nombreux que variés.

Face à cette lacune, Ametix, une entreprise spécialisée dans le recrutement de talents du digital, a décidé de lancer le site Combienjemerite.com. Le principe est simple. On envoie son CV, contenant le détail de sa formation, son expérience. Ce dernier est épluché par des professionnels du recrutement qui, en maximum 48 heures, envoient ce que vaut ce profil sur le marché. 

"Des gens se surestiment complètement"

Ce service étant gratuit, les demandes, fort logiquement, affluent: "On est inondé sous les mails car les gens veulent savoir combien ils valent, il n'y a aucun autre élément finalement pour le savoir" relève Stéphane Boukris, le cofondateur d'Ametix à l'origine du service. "Il y a des grilles quand vous avez fait HEC, l'Essec ou ESCP, mais finalement il n'y a aucun élément pour comprendre ce que l'on vaut sur le marché quand on a 5 ou 10 ans d'expérience" ajoute-t-il.

Au final, les candidats sont souvent surpris, en bien ou en mal de la réponse fournie." On a des gens qui se surestiment complètement, car on leur dit qu'ils sont les plus forts. Et comme par exemple on manque de développeur ils pensent qu'ils valent plus que les salaires du marché ", donne en exemple Stéphane Boukris. Et à l'opposé, il y a les timides, ceux qui manquent de confiance en eux ou qui ne sont pas valorisés dans leur travail.

"On a des gens qui se sous-estiment, et avec ce service, on leur dit qu'il faut qu'ils se revoient à la hausse. Ils n'ont pas forcement eu le bon management, on leur a pas forcément donné la vision de ce qu'ils valaient." constate le cofondateur. Mais le service s'arrête là. A eux, ensuite, d'aller réclamer une augmentation auprès de leur manager, en s'appuyant éventuellement sur cette évaluation.

C.C.