BFM Business

Bruxelles donne son feu vert à l'aide aux volaillers bretons

Ces fonds permettront aux éleveurs de vendre moins cher leurs volailles.

Ces fonds permettront aux éleveurs de vendre moins cher leurs volailles. - -

La Commission européenne a avalisé, ce vendredi 22 novembre, le plan du gouvernement français accordant 15 millions d'euros d'aides à la filière. Doux et Tilly-Sabco sont les principaux concernés.

La France va pouvoir dégager 15 millions d'euros d'aides afin d'aider la filière "poulet export" à gérer la fin de subventions européennes. C'est ce qu'a annoncé, ce vendredi 22 novembre, le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

Depuis Bruxelles, ce dernier a, en effet, indiqué avoir reçu l'aval du commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, avec lequel il venait de s'entretenir à la tête d'une délégation de représentants de la filière et des groupes volaillers bretons Doux et Tilly-Sabco.

Ces 15 millions, qui seront débloqués au titre d'aides à la qualité sur l'enveloppe française de la politique agricole commune (PAC) de 2013 s'ajouteront à une aide nationale de quatre millions déjà annoncée par le gouvernement Ayrault.

Soutenir Doux et Tilly Sabco

Un dispositif de soutien était réclamé à cor et à cris par Tilly-Sabco, qui menace de mettre la clé sous la porte en détruisant plus de 300 emplois.

Doux et Tilly-Sabco étaient les derniers bénéficiaires des subventions européennes à l'export, dont la suppression avait été actée dès 2005 et confirmée en 2008.

Les fonds avalisés ce vendredi seront accordés aux éleveurs, qui pourront ainsi leur vendre moins cher leurs volailles.

Cette aide "pour soutenir la filière dans une démarche de relance de sa compétitivité" ne pourra toutefois être dégagée qu'en 2014, a précisé Dacian Ciolos.

J.M. avec AFP