BFM Business

Bruit au travail : sur les chantiers comme dans les magasins

BFM Business

Le bruit au travail touche 61% des travailleurs. Exemples sur un chantier et dans un grand magasin parisien.

Entre un marteau piqueur et une pelleteuse, en tant que chef de chantier sur un chantier du tramway parisien, Jean-Luc est exposé quotidiennement au bruit. Aujourd'hui, pour se protéger, les ouvriers portent en plus du casque, des bouchons en silicone dans les oreilles. Jean-Luc constate que ses collègues « qui ont 30 ou 40 ans son aujourd'hui abîmés car à leur époque il n'y avait pas de protections ». Aujourd'hui, même si « les bouchons sont vraiment adaptés à l'oreille », il n'est « pas évident de les porter toute la journée car on ne s'entend pas trop parler et on risque de ne pas entendre un camion qui recule ».

De son côté, Simone travaille depuis 16 ans dans un grand magasin parisien et elle aimerait bien qu'on coupe le son de temps en temps. En effet, elle constate que « les micros, les annonces, la musique... » la fatiguent. Elle accumule « beaucoup de bruits et, en fin de journée, elle ne supporte plus rien et elle aspire au calme ». Elle a « du mal à dormir » et souhaiterait « des congés beaucoup plus séparés dans l'année ».

La rédaction et Yannick Olland