BFM Business

Barème Macron : « grâce à lui, les patrons embauchent plus »

Invitée sur le plateau d’Inside, sur BFM Business, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Agnès Pannier-Runacher, est revenue sur la décision de la Cour de Cassation, concernant le barème prudhommal.

Gros soulagement du côté du gouvernement. Ce mercredi, la Cour de cassation a rendu son avis très attendu sur le barème Macron qui plafonne les indemnités prudhommales. Attaqué par plusieurs conseils des Prudhommes, le barème a finalement été confirmé par la plus haute juridiction judiciaire.

Une bonne nouvelle pour Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, invitée sur le plateau d’Inside mercredi soir. « J’entends des investisseurs étrangers qui disent : Oui, je regarde des investissements en France pour installer des sites industriels depuis cette mesure » a-t-elle assuré. « J’entends aussi sur les territoires un soulagement car cette mesure apportait de la prédictibilité. Ça ne veut pas dire qu’on envoie les gens dehors sans préserver l’emploi mais on sait combien d’argent ça coûte. Et du coup, c’est beaucoup plus facile de prendre des risques. »

Et d’assurer que ce barème avait un véritable impact sur l’économie du pays. « Les patrons embauchent plus » et disent « j’ai moins peur d’embaucher » explique-t-elle. « Ça donne de la visibilité juridique et c’est absolument essentiel pour les entreprises. Elles ont besoin de stabilité juridique. »