BFM Business

Alcatel-Lucent: 5000 emplois seront supprimés d’ici à fin 2013

Alcatel est l'équipementier qui s'impose le régime le plus strict.

Alcatel est l'équipementier qui s'impose le régime le plus strict. - -

Alcatel-Lucent a annoncé, ce jeudi 26 juillet, un plan qui permettra d'economiser 1,25 milliard d’euros d’ici à la fin 2013. Ce n’est pas le seul équipementier réseaux à connaître une période difficile.

"L'heure est à la fermeté": la phrase est de Ben Verwaayen, le directeur général d'Alcatel-Lucent. Elle résume la situation d’urgence qui agite le groupe. L’équipementier réseaux a annoncé ce jeudi une perte trimestrielle de 254 millions d’euros. Il va donc mettre en place un plan d’économies renforcé à hauteur d'1,25 milliard d’euros d’ici à la fin 2013. Il comprend notamment la suppression de 5000 postes dans le monde. Le groupe n’a pas précisé combien d’emplois seront concernés en France. 

"Au regard du contexte macro-économique qui se détériore et de la concurrence qui règne sur les prix dans de nombreuses régions du monde et qui pèse sur notre rentabilité, nous devons amorcer une transformation plus ambitieuse", affirme Ben Verwaayen dans un communiqué.

Alcatel-Lucent doit en effet faire face à de grosses baisses de tensions dans la plupart des métiers du groupe, que ce soit l’optique, les réseaux fixes ou le mobile.

Une période difficile pour les équipementiers réseaux

Le groupe est touché, en ce moment, par la frilosité du marché des télécoms en Europe. Les carnets de commande s’en trouvent évidemment impactés.

Et si Alcatel est l’équipementier qui s'impose le régime le plus strict, il est loin d'être un cas isolé. Ericsson a publié des résultats inférieurs aux attentes. Huawei a vu ses bénéfices plonger la semaine dernière. Et ZTE a émis un profit warning il y a dix jours. C'est donc tout le secteur des équipementiers qui connaît une grosse baisse de forme.

Anthony Morel et BFMbusiness.com