BFM Business

8 gestes à adopter pour être écolo au bureau

Un salarié consomme en moyenne 3 ramettes de papier par mois, dont seulement un tiers est recyclé.

Un salarié consomme en moyenne 3 ramettes de papier par mois, dont seulement un tiers est recyclé. - Lindsey Turner- Flickr - CC

L'avenir de la planète est au centre de la Cop 21, qui s'ouvre le 30 novembre à Paris. Mais il n'y a pas que les gouvernements qui peuvent influer sur le réchauffement climatique. Chacun de son côté peut agir pour minimiser son impact environnemental avec des gestes simples à mettre en oeuvre.

147 chefs d'État et de gouvernement se penchent sur l'avenir de la planète à compter du 30 novembre à Paris dans le cadre de la Cop 21. Mais pourquoi tout attendre de nos dirigeants pour mener des actions destinées à ralentir le réchauffement climatique? Dans son quotidien, et notamment au travail, chacun peut modifier son comportement pour éviter le gaspillage et ajouter sa petite goutte d'eau à l'effort collectif destiné à préserver l'environnement. Voici 8 gestes à adopter au plus vite, si ce n'est déjà fait.

>> Limitez les impressions

Un salarié consomme entre 70 et 85 kilos de papier par an, selon l'Ademe. Ce qui représente 3 ramettes par mois. Au total ce sont 900.000 tonnes de papier qui sont ainsi consommées, dont seulement 35% seront recyclées. Or, avez-vous vraiment besoin d'imprimer tous ces mails? Quel usage allez-vous faire de ce document PDF une fois imprimé? Il suffit de voir les impressions en déshérence qui traînent près de l'imprimante pour se rendre compte du gâchis de papier. Mieux vaut réfléchir à deux fois avant d'appuyer sur le bouton imprimer. Et privilégier les impressions en mode brouillon et en recto verso.

>> Préférez les escaliers aux ascenseurs

Il n'y a pas de miracle: pour vous emmener au 5è étage, l'ascenseur consomme de l'énergie. Le parc des ascenseurs français consomme chaque année environ 2 TWh d'électricité, soit l'équivalent de la consommation d'une ville comme Bordeaux ou d'un département comme la Corrèze, selon la confédération des ascenseurs. Alors plutôt que d'appuyer sur un bouton pour appeler l'ascenseur, poussez la porte qui mène aux escaliers. En plus d'économiser de l'énergie, cet effort aura aussi une incidence sur votre état de forme global et sur votre productivité.

>> Allez-y mollo sur la clim

Le débat entre ceux qui ont trop chaud et ceux qui se plaignent d'avoir froid est un classique de la vie en open space. Or, 56% de la consommation d'électricité est le fait du chauffage. Pour mettre tout le monde d'accord, sachez que 19°C est la température la plus adaptée en hiver. Un degré de plus vous fera consommer 7% de chauffage en plus. Mieux vaut donc apporter une petite laine à mettre en cas de coup de froid. À l'inverse, quand c'est la canicule qui règne, il faut se limiter à une différence entre la température intérieure et extérieure de 4°C maximum, sans jamais descendre en dessous de 26°C.

>> Éteignez votre ordinateur

Mettre en veille son ordinateur le soir en quittant le bureau n'est pas suffisant. Il continue de consommer de l'électricité de l'ordre de 20 à 40% de sa consommation en marche. Ce qui représente une dépense de 130 euros par an. Il faut donc penser à l'éteindre ainsi que l'écran. Et si vous avez le choix, optez pour un ordinateur portable, qui consomme 50 % à 80% d'énergie en moins qu'une unité de bureau.

>> Laissez votre voiture au garage

Les déplacements liés à une activité professionnelle (y compris donc les trajets destinés à se rendre à son travail) occasionnent chaque année 12 millions de tonnes d'émissions de CO2. Car ceux-ci s'effectuent aux 3/4 en voiture. Pour vous rendre sur votre lieu de travail, privilégiez les transports en commun, le covoiturage ou encore le vélo. D'ailleurs, pour inciter les salariés à opter pour la petite reine, une indemnité kilométrique va pouvoir leur être versée.

>> Optez pour les téléconférences

Est-il vraiment nécessaire de se rendre à Lille pour la journée afin d'assister à une réunion? Il existe plein d'outils permettant aux salariés d'assister à distance à une conférence. En plus de réduire les émissions de CO2 liées aux déplacements, c'est aussi un moyen de diminuer la perte de temps et de gagner en productivité.

>> Adoptez une tasse ou un gobelet réutilisable

Un café par ci par là, une petite visite à la fontaine à eau… et à chaque fois un gobelet en plastique qui vient gonfler le volume des déchets. Plus de 4 milliards sont jetés chaque année en France. Mieux vaut donc opter pour un mug que l'on réutilisera pour étancher sa soif.

>> Pensez au tri sélectif

De nombreuses sociétés ont mis en place des poubelles permettant de trier les déchets. Alors quand on souhaite jeter le journal de la veille, on pense à la corbeille papier. Et pour les gobelets en plastique, c'est la poubelle située près de la machine à café. Ces derniers pourront alors être recyclés pour faire des poubelles, des seaux, des pots de fleurs…

Coralie Cathelinais