BFM Business

35.000 travailleurs vont recevoir la visite d'un enquêteur de l'Insee

Dans son baromètre économique de décembre 2019, Odoxa explique que "la retraite à 60 ans reste, dans 51% des cas, l'âge rêvé pour un départ".

Dans son baromètre économique de décembre 2019, Odoxa explique que "la retraite à 60 ans reste, dans 51% des cas, l'âge rêvé pour un départ". - Frephotos- CC

Pénibilité physique, risques psychosociaux, horaires, utilisation des outils numériques… ce 1er octobre, l'Insee et la Dares lancent une nouvelle édition de leur enquête sur les conditions de travail des Français. Des enquêteurs vont se présenter à la porte de foyers tirés au sort.

L'Insee et la Dares (la direction de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail) lancent la 8ème édition de leur enquête sur les conditions de travail des Français. Réalisée pour la première fois en 1978, elle est effectuée tous les trois ans depuis 2013.

Pour réaliser ce grand panorama et mieux connaître le travail et son organisation en France, des enquêteurs vont directement aller interroger les Français. Un panel de 34.5000 actifs a été tiré au sort, à partir des fichiers issus du recensement et du fichier de paye de la fonction publique.

Des enquêteurs, reconnaissables à leur carte officielle, vont se présenter à leur domicile, entre le 1er octobre 2018 et le 31 mai 2019. Toutes les informations recueillies sont protégées par le secret professionnel. L'Insee va aussi revoir certains actifs qui ont participé à la dernière édition de l'enquête, en 2016, pour évaluer leur parcours individuel et leur évolution professionnelle.

Car cette enquête s'intéresse à de larges secteurs professionnels, comme l'agriculture, le bâtiment, la fonction publique hospitalière, le commerce, les transports… et cherche à aborder tous les pans de la vie professionnelle.

Mesurer l'impact des outils numériques

Les sondés vont ainsi devoir parler de l'organisation de leur vie professionnelle, des horaires, des risques auxquels ils sont exposés: risques psychosociaux, contraintes pouvant peser sur leur santé (station debout prolongée, bruit intense, charges lourdes, produit dangereux…), mais aussi à de leurs parcours professionnel et familial. "Depuis quarante ans, cette enquête permet de réaliser des analyses fines par catégorie professionnelle et d’apprécier les évolutions récentes", soulignent l'Insee et la Dares dans un communiqué commun.

Un état des lieux du télétravail

C'est pourquoi les outils numériques ont leur place dans le questionnaire depuis la précédente édition. Ainsi, les sondés seront amenés à détailler quels sont les équipements informatiques dont ils se servent pour leur travail, et leur impact sur les conditions de travail. Ce sera l'occasion de voir dans quelle mesure cela conduit à la perméabilité entre la vie privée et la vie professionnelle ou permet une plus grande flexibilité du travail.

D'ailleurs, cette nouvelle enquête permettra aussi de voir la progression du télétravail en France, en détaillant le profil des salariés qui en bénéficient, et à quelle fréquence.

Coralie Cathelinais