BFM Business

3 mois consécutifs de baisse du chômage, du jamais vu depuis 2008

Le nombre de chômeurs en France a encore baissé en novembre. le chômage a marqué un troisième mois consécutif de baisse. Une première depuis février 2008.

Voilà peut-être de quoi faire regretter à François Hollande sa décision de ne pas se représenter à l’élection présidentielle. Car l’inversion de la courbe du chômage, promesse du début du quinquennat devenue un fardeau à mesure que les mauvaises statistiques s’accumulaient, semble enfin actée. En témoignent les données fournies par le ministère du Travail pour ce mois de novembre, faisant état d’une diminution de 0,9% du nombre de demandeurs d’emploi en France. Par rapport au mois précédent, les listings de Pôle emploi comptabilisant les inscrits de la catégorie A (chômeurs sans aucune activité) comptait le mois dernier 31.800 noms de moins.

Une bonne nouvelle qui ne fait que confirmer une tendance globale. Il s’agit en effet du troisième mois consécutif de baisse. Une première depuis 2008, année marquée par le début de la crise financière. Pour le ministère du Travail, ces 109.800 chômeurs de moins en trois mois constituent une baisse sans équivalent depuis… janvier 2001. Il convient toutefois de préciser qu’à l’époque, la France comptait moins de demandeurs d’emploi.

Cette baisse trimestrielle profite par ailleurs l'ensemble des inscrits à Pôle emploi. Elle atteint 0,8% pour l’ensemble des catégories A (sans aucune activité), B (ayant exercé une activité réduite durant 78 heures ou moins sur un mois) et C (ayant exercé une activité réduite durant plus de 78 heures).

Le chômâge des jeunes plus bas qu'au début de 2012

Autre motif de satisfaction pour le gouvernement: en observant une nouvelle décrue en novembre (-2,3%), le chômage des jeunes s’inscrit désormais à son plus bas niveau depuis le mois de mai 2011. Depuis le début de l’année 2016, la baisse du nombre des chômeurs de moins de 25 ans s’élève à 9,5%. Sauf catastrophe, François Hollande pourra donc se targuer d’avoir fait baisser le chômage des jeunes durant son quinquennat.

Le chef de l’État ne pourra pas, en revanche, se vanter d’avoir fait aussi bien avec les seniors. Sur les trois derniers mois, le nombre de chômeurs de plus de 50 ans a ainsi augmenté de 0,4%. Et même de 1,6% sur un an.

Il apparaît également que les différentes régions françaises n’ont pas connu le même sort. Si toutes ont pu bénéficier d’une baisse globale du chômage sur un an, celle-ci n’atteint que 0,7% en PACA, tandis que la région Pays de la Loire affiche une décrue de de 6,9%. La Nouvelle-Aquitaine, chère à François Hollande, a vu quant à elle le nombre de ses demandeurs d’emploi baisser de 4,3%.

Y.D.