BFM Business

Apprécié des salariés, le télétravail a usé les managers

La crise sanitaire a été pour beaucoup de salariés l’occasion d’expérimenter le travail à distance. Ils en tirent globalement un bilan positif, selon une enquête réalisée par le groupe Kardham, car ils ont pu améliorer leur pratique professionnelle et gagner en autonomie.

Avant le confinement un peu plus d’un salarié sur deux n’avait jamais pratiqué le télétravail. La crise sanitaire les a donc confrontés à une expérience inédite, dont ils tirent une expérience positive, selon une enquête menée par le groupe spécialisé dans le conseil immobilier Kardham (1). Ils se sont facilement adaptés aux nouvelles contraintes: ils déclarent en majorité avoir eu des horaires acceptables, pû mieux respecter leurs heures de sommeil, et avoir pû bénéficier d’un environnement de travail à distance satisfaisant.

Ils sont même 52% à déclarer avoir trouvé pendant cette période des opportunités pour améliorer leur pratiques professionnelles, 47% à avoir gagné en autonomie et 54% se sont trouvés mieux organisés. Et voilà qui devrait rassurer les managers: le confinement n’a pas été synonyme de présentéisme pour 68% des personnes interrogées, les salariés se sont montrés impliqués dans leur travail.

Les managers ont eu des difficultés à communiquer

Le bilan est également positif d’un point de vue relationnel, puisque les équipes ont su se montrer créatives (58,7%), ont fait preuve de solidarité (48%) ou encore ont été plus performantes (53%). Les relations avec les dirigeants ont aussi été positives, car les salariés ont perçu un soutien de leur part (56%) et pas d’augmentation de la pression, malgré un stress palpable pour l’avenir.

Mais pour les managers, la période s’est révélée un peu plus compliquée à gérer. 48% sont plutôt d’accord pour dire qu’ils ont rencontré des difficultés de communication avec leurs collaborateurs (contre 42% chez les salariés) et 13% sont tout à fait d’accord avec cette affirmation (versus 11,7% chez les salariés). Un chef sur deux a constaté que la relation managériale s’est détériorée alors que les salariés ne sont pas de cet avis. Ils ont aussi augmenté les contrôles sur le travail effectué, 30% sont tout à fait d’accord avec cette constatation et 51% sont plutôt d’accord. Ils ont également déclaré avoir été davantage sollicités que lors des journées au bureau, et s’être rendus disponibles en dehors des horaires traditionnels plus souvent.

Autre enseignement de cette enquête: les femmes semblent avoir mieux géré le quotidien pendant le confinement, alors que les hommes se plaignent d’avoir ressenti une interférence entre la vie professionnelle et personnelle. Ils ont déclaré plus de difficultés de concentration et une moindre efficacité.

Cette expérience du télétravail a donné à six salariés sur dix l’envie de revoir durablement leurs habitudes. Ils sont plus de 82% à avoir envie de faire autant ou davantage de télétravail. A la condition toutefois que leur domicile soit adapté au télétravail.

(1) Enquête menée auprès de 3048 personnes, âgées de de 18 à plus de 51 ans, dont 45,6% d'hommes et 54,4% de femmes. Parmi les sondés, 69,4 ont au moins un enfant.

Coralie Cathelinais Journaliste BFM Éco